Scyllarides latus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La grande cigale de mer (Scyllarides latus) est une espèce protégée de crustacés présente dans toute la Méditerranée (surtout dans le sud et l’est jusqu’à l’Adriatique) et sur la côte atlantique-est du Portugal au golfe de Guinée. Elle mesure entre 20 et 50 cm de long. Elle possède des antennes aplaties en forme de palettes, bordées de violet. Sa carapace grenue et rugeuse est de couleur brun-orangé sur le dos. Elle vit de 3 à plus de 100 m de profondeur et affectionne les grottes, failles et le dessous des dalles rocheuses isolées dans les posidonies[1]. D’un comportement grégaire, elle se nourrit de petits invertébrés, généralement des mollusques : patelles, ormeaux, crépidules et de crustacés. Elle est occasionnellement nécrophage, et se fait souvent prendre dans les nasses et filets où elle est entrée pour dévorer les appâts et les poissons capturés[1]. Son activité est plutôt nocturne. En France, elle était appréciée et a fait l’objet d’une pêche intensive, souvent illégale (en scaphandre autonome). Elle semble avoir disparu du Golfe du Lion, mais on la trouve encore localement en région Provence-Alpes-Côte d'Azur et en Corse. Elle est protégée et interdite de pêche depuis l'arrêté du 26 novembre 1992[2]. Elle fait également l’objet de mesures de protection en Europe et dans la plupart des autres pays de la Méditerranée (Convention de Berne)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Patrice Petit de Voize, « Scyllarides latus (Latreille, 1803) », FFESSM,‎ 10 juin 2008 (consulté le 16 juillet 2009)
  2. « Scyllarides latus (Latreille, 1803) », GIS Posidonie,‎ 13 mars 2003 (consulté le 16 juillet 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]