Schleiden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schleiden
Blason de Schleiden
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Cologne
Arrondissement
(Landkreis)
Euskirchen
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Ralf Hergarten
Code postal 53937
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 3 66 036
Indicatif téléphonique 02445
Immatriculation EU, SLE
Démographie
Population 13 675 hab. (31 décembre 2007)
Densité 112 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 31′ 59″ N 6° 28′ 00″ E / 50.533056, 6.466667 ()50° 31′ 59″ Nord 6° 28′ 00″ Est / 50.533056, 6.466667 ()  
Altitude Min. 291 m – Max. 620 m
Superficie 12 209 ha = 122,09 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Schleiden

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Schleiden
Liens
Site web www.schleiden.de

Schleiden est une ville allemande située en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans l'arrondissement d'Euskirchen. Jumelée avec Pont-l'Abbé (Bretagne)

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, la ville de Schleiden était le centre d'un comté, le comté de Schleiden, qui était rattaché au duché de Luxembourg, lui-même intégré aux Pays-Bas bourguignons à partir de 1441/43. Les Pays-Bas allaient, par le mariage de Marie de Bourgogne (fille de Charles le Téméraire) avec Maximilien de Habsbourg entrer dans l'orbite des Habsbourg et, après Charles Quint, vers le milieu du XVIe siècle, passer aux Habsbourg d'Espagne. En 1713/14 (Traité d'Utrecht et Traité de Rastadt), après la Guerre de Succession d'Espagne, les Pays-Bas espagnols passèrent à l'Autriche, avec, bien sûr, le duché de Luxembourg et Schleiden. Au sein du Luxembourg d'Ancien Régime, la terre de Schleiden formait - sur le plan de la fiscalité - une terre franche.

La petite ville de Schleiden peut s'enorgueillir d'avoir donné naissance à deux grands humanistes, protestants du reste: Jean Sleidanus (1506 - 1556, à Strasbourg) et Jean Sturm (1507 - 1589, également à Strasbourg).

Lorsque la France révolutionnaire conquit les Pays-Bas autrichiens et les principautés indépendantes qui y étaient plus ou moins enclavées (Principauté épiscopale de Liège, Duché de Bouillon et Principauté abbatiale de Stavelot-Malmédy), tous ces territoires furent réunis à la France sous la forme de nouveaux départements, les neuf Départements réunis, qui n'avaient plus grand-chose à voir avec les anciennes principautés. Disloqué, le duché de Luxembourg se retrouva pour l'essentiel dans le Département des Forêts, mais aussi dans celui de Sambre-et-Meuse et celui de l'Ourthe. Schleiden, pour sa part, se retrouva ainsi dans le département de l'Ourthe, dont la ville de Liège était le chef-lieu. Au Congrès de Vienne, il fut décidé que tous les territoires anciennement luxembourgeois situés à l'est des rivières Our, Sûre et Moselle deviendraient prussiens. Après 1815, donc, Schleiden suivit les destinées de la Prusse, puis de l'Allemagne à partir de 1871.

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Gebhardt - Handbuch der deutschen Geschichte, vol. 13: Friedrich Uhlhorn & Walter Schlesinger, Die deutschen Territorien ; Munich (dtv), 1974 (réédité en 1977). ISBN 3-423-04213-3
  • Marcel Watelet, Luxembourg en cartes et plans - Cartographie historique de l'espace luxembourgeois XVe - XIXe siècle ; B - Tielt (Lannoo), 1989; 160 pages ill.; pour Schleiden, cf. p. 40-41! ISBN 90 209 1697 1.
  • Joseph Ruwet (+) & Claude Bruneel (éditeurs), Le duché de Luxembourg à la fin de l'Ancien Régime - Atlas de géographie historique ; fascicule I, Introduction, par Françoise Mirguet; B - Louvain-la-Neuve (UCL), 1982; 149 pages (cartes). Cf., dans la deuxième partie (p. 119 et ss.): Les divisions administratives et judiciaires et leurs limites.
  • A. Stengers-Limet, Une fiscalité particulière dans les anciens Pays-Bas: Les terres franches ; coll. Anciens Pays et Assemblées d'États, vol. LXXXIV; B - Kortrijk / Courtrai - Heule (UGA, éditeur), 1985; 516 pages.
  • Crédit Communal de Belgique (éditeur), Liège - La province hier et aujourd'hui ; Bruxelles, 1976; 95 pages. - Entre les pages 32 et 33 se trouvent, hors texte, plusieurs cartes dont une reproduction de la Nouvelle carte du département de l'Ourthe. Ce département était divisé en 3 arrondissements (Liège, Huy et Malmédy); Schleiden se situait tout à l'est de l'arrondissement de Malmédy.

Lien externe[modifier | modifier le code]