Roger Matton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Matton.

Roger Matton, né à Granby le 18 mai 1929 et décédé à Québec le 7 juin 2004, est un compositeur, professeur, ethnomusicologue québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études, dans un premier temps, au Conservatoire de musique de Montréal avec, parmi ses professeurs, Claude Champagne; puis il poursuit à Paris de 1949 à 1955, entre autres avec Nadia Boulanger. En 1957, il devient professeur d'ethnomusicologie de l'Université Laval à Québec.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses œuvres sont dans la lignée de celles de Stravinsky, Honegger ou Messiaen, sans renier à l'occasion le folklore canadien[1]. Signalons :

  • Danse brésilienne pour deux pianos (1946).
  • Suite de Pâques pour orgue (1950-52), créée par Françoise Aubut.
  • Concerto pour deux pianos et percussion (1955) pour Renée Morisset et Victor Bouchard.
  • L’Horoscope, ballet sur une légende acadienne (1957).
  • Escaouette, cantate pour chœur et orchestre (1958).
  • Quatre Mouvements symphoniques pour orchestre (1960-1978).
  • Te Deum (1967) pour soprano chœur et orchestre sur un poème de Félix-Antoine Savard.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Honegger 1970, p. 712 op. cit.

Liens externes[modifier | modifier le code]