Rashad Khalifa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Khalifa.

Rashad Khalifa (19 novembre 193531 janvier 1990) un égyptien de confession musulmane exilé aux États-Unis, il obtient la nationalité américaine. Il fonde le (en) United Submitters International, un groupe religieux rejetant les hadith comme source de doctrine, ne considérant que le Coran comme pertinent et tenant Khalifa pour un Messager de Dieu. Il etait imam à Tucson, Arizona[1]. Il est le plus célèbre des tenants de l'Islam coranite.

Il possède un doctorat de biochimie et travaille à l'Arizona's State Office of Chemistry à partir de 1980.

Les travaux qui l'ont rendu célèbre mondialement sont une série de statistiques concernant le nombre d'apparitions de certains mots ou expressions du Coran, qu'il publie en 1970. Il rapporte en particulier les occurrences du nombre 19. Ces travaux lui valurent l'inimitié de certains musulmans, en particulier pour avoir déclaré que certains versets ne devraient pas se trouver dans le Coran, il s'agit des 2 versets à la fin de la sourate 9 qui parle notamment du prophète Mahomet et de sa compassion envers sa communauté[2]. En effet, Rashad Khalifa accuse une majorité de musulmans de surélever Mahomet de son rang initial qui n'est d'autre pour lui qu'un Messager parmi tant d'autres et confirme d'ailleurs que l'attestation de foi ne devrait pas être "J'atteste qu'il n'y a de Dieu que Dieu et que Mahomet est son envoyé" mais bien tout simplement "J'atteste qu'il n'y a de Dieu que Dieu". Bien que son travail ne s'arrête pas là, il montrera durant son rôle de messager toutes les erreurs et incompréhensions qu'ont commis une majorité de musulmans avec l'Islam.

Il est accusé d'hérésie, le même jour que Salman Rushdie. Ces travaux furent aussi décriés par des musulmans et non-musulmans pour leur aspect relevant, selon eux, de la numérologie[3].

Il a été assassiné en 1990 par un terroriste islamiste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la mosquée où Khalifa est imam
  2. Deux faux versets retirés du Coran, écrits par Khalifa
  3. (en) Voir par exemple ce site chrétien évangélique critiquant ces statistiques

Liens externes[modifier | modifier le code]