Fédération française de cyclisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Fédération française de cyclotourisme.
Fédération française de cyclisme
Logo de la FFC.
Logo de la FFC.

Sigle FFC
Nom précédent Union vélocipédique de France
Sport(s) représenté(s) Cyclisme
Création 1881
Président David Lappartient
Siège Montigny-le-Bretonneux
Affiliation UCI, UEC
Nations membres Drapeau de la France France
Clubs 2 590 (au 01/03/2012)
Licenciés 119 218[1]
Site web http://www.ffc.fr/

La Fédération française de cyclisme (ou FFC) organise les disciplines cyclistes en France. Ces disciplines sont : le cyclisme sur route, le vélo tout terrain, le cyclisme sur piste, le cyclo-cross, le BMX, le cyclisme en salle, le paracyclisme et le polo-vélo. La FFC est membre de l'Union cycliste internationale et de l'Union européenne de cyclisme.

Depuis janvier 2014, le centre national du cyclisme, siège de la FFC, est installé dans le vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines, situé rue Laurent Fignon à Montigny-le-Bretonneux.

Histoire[modifier | modifier le code]

La bicyclette, inventée en Angleterre en 1879, connu tout de suite un franc succès qui se propagea en France bien longtemps après les années 1890. En 1881 fut fondée l’Union vélocipédique de France, qui devint ensuite la Fédération française de cyclisme. Le premier vélodrome vit le jour en 1890, et parallèlement les compétitions sur route prirent de l’ampleur. En 1891, le journal Vélo Sport organisa le premier Bordeaux-Paris, mais c’est le Tour de France, imaginé par le directeur de L'Auto-Vélo, Henri Desgrange, qui consacra le cyclisme comme une grande pratique sportive populaire.

[modifier | modifier le code]

Rôle et fonctionnement de la FFC[modifier | modifier le code]

Bureau exécutif[modifier | modifier le code]

Il se compose d'un président, de six vice-présidents, d'un secrétaire général et d'un trésorier général.

Composition du Bureau exécutif en 2014[modifier | modifier le code]

En 2014, le bureau exécutif était composé de[2] :

Président : David Lappartient

Secrétaire général : Patrice Roy

Trésorier général : Pierre Pouyet

Vice-présidents : Michel Bergeat, Henri Lafargue, Laurence Leboucher (championne du monde de VTT en 2008[3]), Ludovic Sylvestre, Eric Jacote, Sylvain Duployer.

Présidents successifs[modifier | modifier le code]

Depuis 1941, la Fédération française de cyclisme a eu successivement pour directeur[4] :

  • Docteur Zwahlen (1941)
  • César Banino (1942-1943)
  • Roger Mequillet (1944)
  • Achille Legros (1944-1945), ancien président de l'UVF.
  • Achille Joinard (1945-1957), président par interim en 1943, président de l'UCI à partir de 1947.
  • Louis Doreau (1957-1960)
  • Louis Daugé (1960-1966), du Bicycle Club Rémois, ancien président de l'UVF et vice-président de l'UCI (années 1930).
  • Fernand Clerc (1966-1968)
  • Ulysee Suant (1969-1972)
  • Olivier Dussaix (1973-1978)
  • Germain Simon (1979-1988)
  • François Alaphilippe (1989-1992)[5]
  • Daniel Baal (1993-2000)
  • Jean Pitallier (2001-2008)
  • David Lappartient depuis 2009

Organisation du sport cycliste par la FFC[modifier | modifier le code]

Cyclisme sur route[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

Catégories de coureurs[modifier | modifier le code]

Les coureurs licenciés à la FFC « titulaires d'un contrat de travail rémunéré avec une structure reconnue par l'UCI (UCI ProTeam, équipe continentale professionnelle, équipe continentale) sont détenteurs d'une licence Élite Professionnel. Les autres coureurs du secteur compétition sont répartis en 1re, 2e et 3e catégorie sur la base du classement par points FFC de l'année précédente qui prendra en compte les 15 meilleurs résultats points. » Les coureurs âgés de 17 et 18 ans dans l'année sont en catégories juniors et les coureurs de 19, 20, 21 et 22 ans dans l'année en catégorie « moins de 23 ans », à l'exception de ceux membres d'UCI ProTeams qui sont qualifiés d'Élite Professionnel[6].

Calendrier de courses[modifier | modifier le code]

L'Union cycliste internationale régit le calendrier international (UCI World Tour, circuits continentaux, calendriers internationaux juniors et moins de 23 ans). Les fédérations nationales sont compétentes pour « la gestion du calendrier national, sa structure, la classification des épreuves nationales et les règles de participation. » Seules les équipes continentales françaises, les équipes régionales et de club, les équipes nationales et les équipes mixtes, peuvent participer aux épreuves nationales françaises. Les UCI ProTeams et les équipes continentales professionnelles ne peuvent donc pas y prendre part. Ces épreuves peuvent accueillir maximum trois équipes étrangères[7].

Les épreuves nationales les plus importantes du calendrier FFC sont les courses « Élite nationale »[8].

Structures labellisées par la FFC[modifier | modifier le code]

La FFC labellise en Division nationale 1, 2 et 3 (DN1, DN2, DN3) les clubs y postulant et respectant les critères définis par la fédération.

Les équipes de DN1 doivent compter 10 coureurs déclarés de catégorie 1, disposer d'un budget minimum de 250 000 euros, d'un entraîneur salarié à temps-plein, d'un directeur sportif salarié à mi-temps minimum. En 2012, vingt équipes sont labellisées DN1 : l'Entente Sud Gascogne, le SCO Dijon, BIC 2000, la Sojasun espoir-ACNC, le CC Étupes, le VC Rouen 76, l'UC Nantes Atlantique, Vendée U, le Guidon chalettois, le CC Nogent-sur-Oise, Top 16, l'AVC Aix-en-Provence, l'EC Saint-Étienne Loire, Chambéry CF, le CR4C Roanne, le Vulco-VC Vaulx-en-Velin, Armée de Terre, l'ESEG Douai, le CC Villeneuve Saint-Germain.

En 2014, les 20 équipes de DN1 sont : Armée de Terre, l'AVC Aix-en-Provence, BIC 2000, le CC Étupes, le CC Nogent-sur-Oise, le CC Villeneuve Saint-Germain, Chambéry CF, le CR4C Roanne, l'EC Saint-Étienne Loire, l'ESEG Douai, le Guidon chalettois, Océane U-Top 16, Pro Immo Nicolas Roux, le SCO Dijon, la Sojasun espoir-ACNC, l'UC Nantes Atlantique, l'USSA Pavilly Barentin, le VC Rouen 76, Vendée U, le Vulco-VC Vaulx-en-Velin.

Championnats et coupes de France[modifier | modifier le code]

Femmes[modifier | modifier le code]

Catégories de coureurs[modifier | modifier le code]
Calendrier de courses[modifier | modifier le code]
Structures[modifier | modifier le code]

Cyclisme sur piste[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

De 1946 à 2014, la FFC publie la revue La France cycliste, diffusé en kiosques à partir de 1996. La fin de la publication est annoncée en octobre 2014, ainsi que son remplacement par un nouveau magazine bimestriel à partir de 2014[9].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ffc.fr/wp-content/uploads/2014/01/Projet-f%C3%A9d%C3%A9ral-2014.pdf
  2. « Organigramme », sur http://www.ffc.fr,‎ 2014 (consulté le 24 avril 2014)
  3. Fabienne Broucaret (préf. Marie-George Buffet), Le sport féminin : le sport, dernier bastion du sexisme ?, Paris, Éditions Michalon,‎ 2012, 285 p. (ISBN 978-2-84186-657-1, lire en ligne), p. 175
  4. Sauf mention contraire, les noms des présidents et les dates de leurs mandats sont ceux donnés par la « Gazette du 4 au 10 mars 2009 » publiée sur le site velo101.com, consulté le 16 octobre 2012.
  5. François Alaphilippe sur dicovelo.fr, consulté le 3 septembre 2008.
  6. [PDF] « Règlementation fédérale - Titre II : Epreuves sur Route - Chapitre 0 Catégories de coureurs FFC - Articles 2.0.001 », sur ffc.fr (consulté le 24 décembre 2012)
  7. [PDF] « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Epreuves sur Route - Chapitre I Calendrier et participation - Articles 2.1.008 à 010 », sur uci.ch (consulté le 24 décembre 2012)
  8. [PDF] « Règlementation fédérale - Titre II : Epreuves sur Route - Chapitre I Calendrier et règles de participation - Articles 2.1.005 », sur ffc.fr (consulté le 24 décembre 2012)
  9. « La France Cycliste, c'est fini », sur directvelo.com,‎ 23 octobre 2014 (consulté le 30 octobre 2014)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]