Raining Men

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Raining Men

Single de Rihanna featuring Nicki Minaj
extrait de l'album Loud
Sortie 27 décembre 2010
Enregistré 2010
Durée 3:45
Genre hip hop
Auteur Melvin Hough II, Rivelino Wouter, Timothy & Theron Thomas, Onika Maraj
Producteur Mel & Mas
Label Def Jam

Singles par Rihanna

Singles par Nicki Minaj

Raining Men est une chanson interprétée par la chanteuse barbadienne Rihanna, tirée de son cinquième album studio, Loud. La chanson est en featuring avec la rappeuse trinidadienne Nicki Minaj. Envoyée aux radios le 27 décembre 2010, elle a reçu des critiques mitigées qui ont salué l'alchimie entre Rihanna et Minaj mais ont critiqué la chanson pour ne pas créer quelque chose de nouveau ou original. Même si elle n'a pas reçu de promotion de la part des radios urbaine, elle arrive à la 48e place du hit-parade R&B aux États-Unis. Rihanna interprète la chanson lors du Loud Tour (2011)[1].

Genèse[modifier | modifier le code]

La piste est en featuring avec Nicki Minaj et elles collaborent ensemble sur Fly, parue sur l'album Pink Friday en 2010. Lors d'une interview avec MTV, Rihanna dit au sujet de la chanson : « [C'est] une chanson vraiment amusante. Non, rien de tel que l'originale. Son tempo est très rapide, mais il en ressort tout de même quelque chose de bizarre et drôle[2] ». Lors d'une interview avec BBC Radio, Minaj parle de l'inspiration des paroles de la chanson :

« Je voulais simplement être folle, j'ai écrit la chanson depuis mon lit en fait. J'avais pris une journée de repos, ils m'ont envoyé le disque et ils m'ont dit qu'ils en avaient besoin dans 24 heures et je me suis mise à composer... disons des trucs fous. Je voulais que ça ait l'air mélodieux et déjanté. Dans le dernier couplet de 'Raining Men', je dis 'It's raining men, fat bitches' [Il pleut des hommes, grosses s...pes]. J'ai juste dit ça et je n'ai pas pu revenir en arrière... Ensuite quand j'étais au Yankee Stadium, j'ai croisé par hasard [le président de la maison de disques Island Def Jam] L.A. Reid et il m'a répété les dernières paroles de cette chanson. Et je me suis dit 'Est-ce que L.A. Reid vient juste de me dire 'fat bitches ?' J'ai failli m'évanouir[3] ».

Lors d'une interview avec Capital FM Radio, Rihanna explique la collaboration entre les deux femmes :

« Vous savez que j'ai déjà collaboré avec elle sur Rated R et elle m'a écrit quelques belles ballades et je ne pouvais pas attendre de travailler à nouveau avec elle et elle est finalement apparue sur mon disque... Je suis vraiment émerveillée de la voir écrire comme ça. [Nicki] ne fait pas que rapper mais elle écrit des chansons. C'est vraiment facile actuellement. Nous nous sommes revues avec les textes et nous avons discuté de ce qu'on voulait faire car nous étions à deux endroits différents et avions des idées différentes[4] ».

Raining Men est envoyées aux radios urbaines en tant que troisième single de Loud le 7 décembre 2010[5].

Structure musicale et accueil[modifier | modifier le code]

Raining Men contient des éléments du genre hip-hop[6]. Selon la partition musicale de Musicnotes.com, elle composée dans la tonalité de Sibémol majeur et a une mesure en 3/4 avec un groove hip-hop. Elle a un tempo de 80 pulsations par minute et la voix de Rihanna s'étend des notes Sol3 à Sibémol4[7].

La chanson reçoit des critiques mitigées. Jon Pareles et Jon Caramanica de The New York Times commentent que « Rihanna partage le rythme jacassant et mécanique de Raining Men avec Nicki Minaj, chantent et rappent la pluie sans fin d'hommes[8] ». Stacey Anderson de Spin dit que la chanson ressort de l'album et la considère comme une « collaboration glorieusement excentrique ave Nicki Minaj qui entrelace sa petite tonalité hyperventilée, ses airs de sirène sont dissous dans la basse et la contortion du souffle de Minaj du simple mot « vraiment » dans un show complètement dément[9] ». BBC Music salue aussi la présence de Minaj dans la chanson en disant : « Nicki Minaj fait une superbe partenaire, sa nature et son flow cinétique complète la voix d'acier de Rihanna aux effets pervers[10] ». Jim Farber de New York Daily News dit que « Rihanna fait la bonne paire avec Nicki Minaj, sur la démolition complète des vieilles Weather Girls et leur It's Raining Men. Ce n'est pas une chanson gay sur le désir mais la déclaration d'une assurance qu'aucun homme ne pourrait susciter trop d'inquiétude, les considérant comme des numéros purs et simples[11] ». Chris Richards de The Washington Post dit que « Nicki Minaj, une rappeuse intelligente capable de prendre la voix d'une douzaine de personnages dans une seule chanson, manque de communiquer la sagesse à sa collègue de Raining Men[12] ». Emily Mackay de NME dit que Raining Men est une collaboration intrépide entre Rihanna et Minaj, qui jouent toutes les deux leurs forces dans la collaboration hip-hop[13].

August Brown de Los Angeles Times dit que « Cheers (Drink to That) et Raining Men, aussi mousseuses qu'elles peuvent l'être, sont une transformation de Rated R et viennent comme une recalibration de l'image. Mais elle sous-estime la seule chose qui nous a émerveillée au sujet de Rihanna — est-ce son vrai sentiment [14]? » Ryan Dombal de Pitchfork Media est plus négatif sur la chanson et commente que « Raining Men est une arnaque de Beyoncé éhonté qui congédie le fait que ce n'est pas une bonne arnaque de Beyoncé avec un couplet caractéristique de Nicki Minaj[15] ». James Reed de The Boston Globe remarque aussi des similarités entre la structure musicale et le travail de l'artiste R&B Beyoncé et dit : « Raining Men emprunte un riff numérique de Diva, et ajoute la rappeuse amusante Nicki Minaj d'une manière typique. Le message de la chanson double le mantra de l'album[16] ».

Crédits[modifier | modifier le code]

Crédits issus de l'album Loud[17].

  • Écriture – Melvin Hough II, Rivelino Wouter, Timothy & Theron Thomas, Onika Maraj
  • Production – Mel & Mas

Classements[modifier | modifier le code]

Classement par pays
Pays Position
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[18] 142
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni R&B[19] 30
Drapeau des États-Unis États-Unis Bubbling Under Hot 100 Singles[20] 11
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard Hot R&B/Hip-Hop Songs[21] 48

Historique des sorties[modifier | modifier le code]

Pays Date Format
Monde 12 mars 2013 Téléchargement numérique

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jane Stevenson, « Rihanna is loud, sexy and larger than life », sur Toronto Sun,‎ 7 juin 2011 (consulté le 13 août 2011)
  2. (en) Jocelyn Vena, « Rihanna Sings Praises Of Loud Collaborator Nicki Minaj - Music, Celebrity, Artist News », sur MTV,‎ 12 octobre 2010 (consulté le 13 août 2011)
  3. (fr) « Nicki Minaj : « J'écris du rap dans mon lit » », sur Swisscom,‎ 22 janvier 2011 (consulté le 14 août 2011)
  4. (en) Robert Copsey, « Rihanna: 'Nicki Minaj collab was fun' », sur Digital Spy,‎ 11 octobre 2010 (consulté le 13 août 2011)
  5. (en) « R&R Going For Adds: Urban », sur Radio & Records (consulté le 13 août 2011)
  6. (en) Jocelyn Vena, « Rihanna Dishes On Nicki Minaj Collabos », sur MTV,‎ 8 novembre 2010 (consulté le 13 août 2011)
  7. Rihanna feat. Nicki Minaj - Raining Men - Digital Sheet Music. Musicnotes.com. Alfred Publishing.
  8. (en) Jon Pareles, « Critics’ Choice: New CDs », sur The New York Times,‎ 15 novembre 2011 (consulté le 13 août 2011)
  9. (en) Stacey Anderson, « Rihanna, 'Loud' (Def Jam) », sur Spin,‎ 16 novembre 2010 (consulté le 13 août 2011)
  10. (en) James Skinner, « Music – Review of Rihanna – Loud », sur BBC Music,‎ 15 octobre 2010 (consulté le 13 août 2011)
  11. (en) Jim Farber, « Rihanna's 'Loud' review: Only girl in the world trades pain for carbonated pleasure », sur New York Daily News,‎ 16 novembre 2010 (consulté le 13 août 2011)
  12. (en) Chris Richards, « Rihanna's new albums: 'Loud,' yes, but what's clear? », sur The Washington Post,‎ 16 novembre 2010 (consulté le 13 août 2011)
  13. (en) Emily Mackay, « Album Review: Rihanna - Loud (Def Jam/Mercury) », sur NME,‎ 12 novembre 2010 (consulté le 13 août 2011)
  14. (en) August Brown, « Album review: Rihanna's 'Loud' », sur Los Angeles Times,‎ 16 novembre 2010 (consulté le 13 août 2011)
  15. (en) Ryan Dombal, « Album Reviews: Rihanna: Loud », sur Pitchfork Media,‎ 24 novembre 2010 (consulté le 13 août 2011)
  16. (en) James Reed, « Rihanna returns to dance floor on ‘Loud’ », sur The Boston Globe,‎ 15 novembre 2010 (consulté le 13 août 2011)
  17. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Cr.C3.A9dits.
  18. (en) « Chart Log UK/ Chart entries update », sur The Official Charts Company (consulté le 16 octobre 2011)
  19. (en) « 2010 Top 40 R&B Singles Archive », sur The Official Charts Company (consulté le 6 février 2012)
  20. (en) « Bubbling Under Hot 100 Singles - Issue Date: 2010-12-04 », sur Billboard (consulté le 6 février 2012)
  21. (en) « Rihanna Album & Song Chart History: R&B/Hip-Hop Songs », sur Billboard (consulté le 13 août 2011)