Raillicourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raillicourt (homonymie).
Raillicourt
Église Saint-Martin
Église Saint-Martin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Ardennes
Arrondissement Arrondissement de Charleville-Mézières
Canton Canton de Signy-l'Abbaye
Intercommunalité Communauté de communes des Crêtes Préardennaises
Maire
Mandat
Jacques Vincent
2014-2020
Code postal 08430
Code commune 08352
Démographie
Population
municipale
221 hab. (2011)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 39′ 08″ N 4° 35′ 13″ E / 49.6522, 4.5869 ()49° 39′ 08″ Nord 4° 35′ 13″ Est / 49.6522, 4.5869 ()  
Superficie 6,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte administrative des Ardennes
City locator 14.svg
Raillicourt

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Raillicourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Raillicourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Raillicourt

Raillicourt est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1789 septembre 1847 Jean-Louis Oudart    
octobre 1847 octobre 1851 Jean André Fay (1776-1867)    
octobre 1851   François Thessier    
mars 2001 en cours Jacques Vincent[1]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 221 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
330 347 367 324 353 371 376 369 355
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
308 309 301 286 266 250 230 214 202
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
193 173 193 180 194 167 178 165 139
1975 1982 1990 1999 2006 2011 - - -
216 288 315 179 205 221 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Martin de Raillicourt : église inscrite à l'inventaire des monuments historiques depuis 1930.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Garot (Mgr)

Né à Raillicourt (Ardennes), le 15 août 1811, décédé le mercredi 8 septembre 1897, à Montcy-Saint-Pierre, dans sa 87e année, inhumé le samedi 11, au cimetière de Charleville. Ordonné prêtre en 1837, il est d’abord nommé curé de Dom-le-Mesnil et chargé de desservir la commune de Flize. Il est ensuite vicaire de Mézières. Puis il est appelé successivement à la cure de Revin, à la cure décanale de Fumay et à l’archiprêtré de Rethel. Le cardinal Gousset le fait passer de Rethel à Charleville en 1862. Il s'y emploie à fonder des écoles libres, et à construire une seconde église sous le vocable du Sacré-Cœur. Quand Son Éminence Mgr Langénieux se rend à Rome pour recevoir le chapeau cardinalice, il choisit Mgr Garot pour l’accompagner, et c’est à la suite de ce voyage que celui-ci est nommé Prélat de la maison de Sa Sainteté (1887). En 1891, sentant le poids des années s’appesantir de plus en plus, il demande et obtient d’être déchargé de sa charge, et se retire à Montcy-Saint-Pierre, aux portes de Charleville. C’est là qu'il décède[4].

Né à Raillicourt (Ardennes) le 18 juillet 1769, décédé le 5 octobre 1847 au n° 20 rue des Anglais à Reims (Marne), est un ecclésiastique français. Il fut successivement curé dans plusieurs paroisses ardennaises, Vicaire de Rethel, fondateur de la paroisse de Raucourt, doyen de Mouzon puis chanoine de la cathédrale Notre-Dame de Reims. Il est le petit-cousin issu de germain de Mgr Garot.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin (fichier au format PDF)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  4. Vie de Mgr. Garot


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :