Réserve comptable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les réserves sont des montants situés au passif du bilan d'une entreprise correspondant au cumul des bénéfices des exercices antérieurs (résultats nets de la période, soit bénéfices nets moins pertes nettes) qui n'ont été

  • ni redistribués aux propriétaires de l'entreprise (dividendes, rachats d'actions)
  • ni intégrés dans son capital ;

Enjeux des réserves comptables[modifier | modifier le code]

Les réserves contribuent à créer une marge de sécurité financière pour l'entreprise et surtout participent à son autofinancement pour faire de nouveaux investissements permettant de développer ses activités.

Le terme « réserves » pourrait faire penser que cet argent est disponible à tout moment, alors qu'il a peut-être déjà été investi ou dépensé pour le financement de l'entreprise.

Caractéristiques des réserves comptables[modifier | modifier le code]

Dans le plan comptable français les réserves sont comptabilisées dans un compte de classe 1 (comptes de capitaux).

Réserve légale[modifier | modifier le code]

Dans une société anonyme de droit français, la société doit prélever 5 % de son bénéfice distribuable pour l’affecter à cette réserve, et ce jusqu’à ce que la réserve légale atteigne 10 % du capital social.

La part de réserves dépassant ce seuil de 5 % fait partie, sauf clauses statutaires contraires, des réserves distribuables.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Les réserves sont traitées dans le chapitre 3260 des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) dans le manuel de l'Institut canadien des comptables professionnels agréés (ICCPA)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]