Trésorerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La trésorerie (d'une entreprise, d'une association, etc.) est constituée par les sommes d'argent disponible en caisse ou en banque. On peut la calculer en totalisant le solde de la caisse, des comptes banques et chèques postaux.

Enjeux de la trésorerie[modifier | modifier le code]

La bonne gestion de trésorerie permet de :

  • contrôler les entrées et sorties de fonds ;
  • optimiser la gestion de trésorerie, dans un sens de sécurité et de rentabilité ;
  • s'assurer de la bonne application des conditions bancaires : jours de valeur, frais appliqués sur flux de trésorerie.

De façon générale, la trésorerie s'assure de l'équilibre financier de l'entreprise.

Caractéristiques de la trésorerie[modifier | modifier le code]

Caractéristiques de la gestion de trésorerie[modifier | modifier le code]

À l'origine, la gestion de trésorerie consistait à veiller à maintenir une liquidité suffisante pour faire face aux échéances, tout en optimisant la rentabilité des fonds. La fonction a accru son périmètre d'activité. Elle consiste également à couvrir les risques de taux d'intérêt et de change et à sécuriser les paiements.

Rôle du trésorier[modifier | modifier le code]

Chargé de la gestion de la trésorerie et des risques y afférant, le trésorier (souvenant au niveau d'un groupe de sociétés) peut, en fonction de l’exposition internationale de son groupe et de son degré de maturité, avoir des compétences dominantes en matière de placements, de négociation de financements ou d’opérations de couverture de risque.

Ses principales missions sont[1] :

  • la supervision et le suivi quotidien des positions de trésorerie du groupe et éventuellement des filiales (positions bancaires, exposition au risque de change, cash pooling…) ;
  • l’établissement du prévisionnel de trésorerie, le rapprochement avec le réalisé enregistré par le service comptable, dont il peut superviser la partie recouvrement ;
  • la participation active à l’élaboration des stratégies financières du groupe (financements à court, moyen ou long termes, levée de capitaux, optimisation du rendement du portefeuille…) ;
  • le suivi et la veille du respect des grands ratios financiers du groupe : endettement, solvabilité, fonds de roulement, besoin en fonds de roulement, dégagement de cash-flow ;
  • la participation au montage des opérations d’acquisition pour la partie financements, en collaboration avec les responsable des fusions/acquisitions si cette fonction existe ;
  • la gestion de l’ensemble des relations du groupe avec ses partenaires bancaires en collaboration avec son Directeur financier le cas échéant (négociation des conditions, choix des partenaires, intégration croissante des relations informatiques, veille…).

Les tableaux de financement[modifier | modifier le code]

Article détaillé : tableau de financement.

Le budget de trésorerie[modifier | modifier le code]

Le budget de trésorerie est un tableau de bord constitué de l'ensemble des encaissements et des décaissements de l'entreprise. Il est effectué généralement pour un horizon d'un an (mois par mois). Le solde obtenu en fin de chaque mois est la différence entre le total des encaissements et le total des décaissements mensuels. Lorsque ce solde est positif, il s'agit d'un excédent de trésorerie que l'on doit placer à court terme pour éviter un cout d'opportunité. Si ce solde est négatif, il s'agit d'un déficit de trésorerie que l'on doit absorber par des moyens de financement à court terme comme l'escompte, le découvert bancaire, les concours bancaires à court terme,etc. Après l'ajustement des soldes, le budget de trésorerie ajusté est appelé plan de trésorerie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Mickael Page, Le guide des nouveaux métiers, sur le site michaelpage.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]