Soldes intermédiaires de gestion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir SIG.

Un solde intermédiaire de gestion (S.I.G.) est un indicateur de gestion qui est utilisé pour apprécier la gestion d'une entreprise d'un point de vue analytique (voir l'article sur la comptabilité analytique).


Description[modifier | modifier le code]

Issu de la nomenclature du PCG (plan comptable général), les soldes intermédiaires de gestion s'appuient sur les mêmes éléments comptables que le Compte de résultat mais suivent un mode de calcul différent.

Il existe deux moyens de les exprimer :

Calcul des S.I.G. en valeur absolue[modifier | modifier le code]

Les soldes intermédiaires de gestion sont calculés « en chaîne » sur la base des informations comptables (comme avec le compte de résultat).

Le tableau suivant permet de déterminer, selon la méthode la plus communément admise, les huit soldes reconnus comme appartenant aux S.I.G. et présents dans la majorité des états financiers :

Tableau des Soldes Intermédiaires de Gestion
Ventes de marchandises et de services
-Coût d'achat des marchandises vendues
= Marge commerciale
Production vendue
+Production immobilisée
+ ou - Production stockée
= Production de l'exercice
Production de l'exercice
+Marge commerciale
-Consommations de l'exercice en provenance de tiers
= Valeur ajoutée (VA)
VA
+Subventions d'exploitation
-Charges du personnel (Salaires & cotisations sociales)
-Impôts, taxes et versements assimilés
= Excédent Brut d'Exploitation (EBE)
EBE
+Autres produits d'exploitation
-Autres charges d'exploitation
+Reprise sur amortissements et provisions d'exploitation
+Transferts de charges d'exploitation
-Dotations aux amortissements et provisions d'exploitation
= Résultat d'exploitation
Produits financiers
-Charges financières
= Résultat financier
Résultat d'exploitation
+Résultat financier
= Résultat Courant Avant Impôt (RCAI)
Produits exceptionnels
-Charges exceptionnelles
= Résultat exceptionnel
RCAI
+Résultat exceptionnel
-Impôt sur les bénéfices (Impôt sur les sociétés en France)
-Participation salariale
= Résultat net de l'Exercice


Une fois déterminé, chacun de ces soldes peut alors servir l'analyse financière de l'activité et de la gestion de l'entreprise.

Toutefois, il convient le plus souvent de commencer par les exprimer en pourcentage du chiffre d'affaires (voir section suivante).

Expression des S.I.G. en pourcentage du chiffre d'affaires[modifier | modifier le code]

En pratique, c'est l'expression en pourcentage des soldes intermédiaires de gestion qui est privilégié car elle permet d'établir une forme de comparaison entre les entreprises.

Le graphique suivant montre un aperçu synthétique de l'ensemble des S.I.G. et permet de comprendre la méthode de calcul communément admise.

Le graphique date de 2003 (depuis les normes IFRS ont été introduites) et ne tient pas compte du résultat financier et du résultat exceptionnel. Le "résultat brut" doit être remplacé par le "résultat courant avant impôts".

Cependant, il convient de faire deux remarques :

  • Comme avec tout indicateur, les proportions de chaque poste sont spécifiques à chaque entreprise, de même la méthode de calcul de ces différents soldes intermédiaires de gestion (en particulier la marge brute et la valeur ajoutée) peut également varier d'une entreprise à une autre, dans le but de rendre le résultat final le plus pertinent et révélateur possible en fonction du métier de l'entreprise.
  • Les SIG sont présentés ici comme positifs alors qu'en réalité certains d'entre eux peuvent être négatifs (ce qui se traduirait par une flèche de sens inversé sur le graphique)


Schéma du SIG

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Par ordre de cohérence :

Notes et références[modifier | modifier le code]