Lettrage comptable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le lettrage comptable est une opération comptable qui consiste à affecter un repère à une écriture comptable et à affecter ce même repère à une autre écriture. Le but est d'associer ainsi les deux opérations, et de constater quelles opérations restent sans association. Le repère utilisé est souvent une lettre de l'alphabet, d'où le nom de « lettrage ».

On utilise souvent ce système pour vérifier le bon règlement des factures (émises ou reçues des fournisseurs) et ainsi identifier les factures en attente de règlement, ou dont le règlement ne correspond pas au montant prévu. Il existe deux techniques de lettrage :

Lettrage manuel[modifier | modifier le code]

L'association des deux opérations est faite manuellement entre les factures et les règlements qu'ils sont censés solder. Cette technique était courante tant que les comptes du grand livre se tenaient manuellement.

Lettrage automatique[modifier | modifier le code]

Par un programme, depuis l'ouverture de la comptabilité à l'informatique. La méthode est identique, mais le lettrage est établi par recherches opérationnelles ou au clavier par factures payées. Il est établi soit a priori, soit a posteriori.

  • a priori : chaque facture est identifiée par un code unique (souvent un numéro). À chaque fois qu'on enregistre un règlement, le système impose d'enregistrer en même temps un code facture. Chaque règlement est associé à une facture, il suffit d'éditer la liste des factures sans règlement associé pour connaître l'état des factures restant à régler.
  • a posteriori : l'ordinateur s'efforce d'associer deux écritures en s'appuyant sur des éléments identiques dans chacune d'elles, fréquemment le montant ou le libellé. Dans les cas simples (exemple : une facture a donné lieu à un règlement), le lettrage a posteriori donne des résultats pertinents. Dès que la situation se complique (exemple : une facture réglée en plusieurs fois, ou un règlement qui regroupe n factures), la qualité du lettrage décroît rapidement.

Le lettrage automatique est une opération comptable qui consiste à associer (« pointer » en comptabilité) des règlements avec des factures via un système informatisé. Le programme informatique permet de récupérer le détail des écritures de compte. En cas de concordance, l’association entre les règlements et les factures est effectuée automatiquement Les lignes d’écritures comptables non lettrées dans les comptes sélectionnés sont ainsi affectées sans aucune ressaisie, grâce à un enchaînement automatique de critères de lettrage. Ce type de solution agit comme un véritable assistant de lettrage en traitant toutes les opérations de pointage et de lettrage souvent chronophages et fastidieuses.

Les avantages[modifier | modifier le code]

Le lettrage automatique, en opposition au lettrage manuel, possède de multiples atouts :

  • Tenue à jour de la comptabilité au quotidien
  • Rapidité pour pointer les règlements avec les factures correspondantes
  • Diminution du coût de traitement des encaissements clients
  • Pas de ressaisie d’informations

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Enjeux du lettrage comptable[modifier | modifier le code]

Le lettrage comptable s'opère à la suite de la saisie des écritures de règlements par comptes individuels. La même lettre attribuée le sera toujours au moins à une écriture de règlement au crédit d'un compte client et à une facture passée au débit du même compte et de même valeur. Un règlement soldera toujours une ou plusieurs autres écritures, si non il s'agit d'un litige qui exigera la levée de celui-ci avant un lettrage ultérieur. Lettrage de comptes à ne pas confondre avec rapprochement de comptes qui concerne toujours le pointage d'écritures passées sur deux comptes différents. Par exemple ; Une différence de solde entre le compte du client A et celui de son fournisseur B, qui se rencontrent pour effectuer le pointage des écritures comptables afin de détecter l'écriture erronée ou manquante, responsable de la différence entre les deux comptes. La liste des opérations non pointées feront l'objet d'une attention particulière des responsables comptables de l'entreprise et même des Commissaires aux Comptes. Les principaux comptes pour lequel le lettrage a un intérêt sont les comptes de tiers (la classe 4 dans le plan comptable français) Aujourd'hui tous les logiciels de comptabilité proposent des options de lettrage des écritures à solder, plus ou moins sophistiquées : périodicité du lettrage (lettrage en continu ou à date précise), qualité (saisie a priori des informations nécessaires au lettrage permettant un lettrage parfait ou rapprochement heuristique), verrouillage définitif (ou pas) du lettrage, liberté de définir la liste des comptes auxquels s'applique le lettrage, etc.

Démarche du lettrage[modifier | modifier le code]

Exemple :

Désignation Montant Lettrage
Facture marchandise 4 253 € A
Facture marchandise 9 735 € B
Règlement marchandise 9 735 € B
Règlement marchandise 4 253 € A


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]