Pietro Ghersi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pietro Ghersi

{{{alternative}}}
Date de naissance 1899
Lieu de naissance Gênes, Ligurie, Royaume d'Italie
Date de décès 1er août 1972 (72–73 ans)
Lieu de décès Gênes, Ligurie, Italie
Nationalité Drapeau d'Italie Italien
Années d'activité 1927-1939
Qualité Pilote automobile
Pilote moto
Équipe Alfa Romeo
Maserati
Scuderia Ferrari

Pietro Ghersi, né en 1899 à Gênes et mort le 1er août 1972 en Italie est un pilote automobile et moto italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pietro Ghersi naît en 1899 à Gênes. Il débute par la compétition motocycliste dans les années 1920 et s'illustre dès 1926 en faisant partie avec son frère Mario et Luigi Arcangeli, de la première délégation de pilotes italiens à se présenter au Tourist Trophy de l'île de Man[1].

À partir de 1927, il alterne courses de motos et compétition automobile, débute sur Officine Meccaniche puis, au fil des ans, utilise des Alfa Romeo et Maserati jusqu'à être intégré comme pilote de la Scuderia Ferrari en 1934.

Il quitte l'écurie l'année suivante pour courir sur Maserati 8CM, passe la saison 1937 presque vierge de tout engagement et rejoint finalement la Scuderia Torino en 1938[1].

Pietro Ghersi quitte rarement l'Italie pour participer à des courses en France, en Allemagne, en Suisse ou à Monaco. En automobile, son palmarès est riche de ses engagements dans les courses italiennes avec de nombreux résultats dans les courses de voitures de sport et dans les courses de côte (deux victoires à Pontedecimo-Giovi).

À moto, Ghersi obtient de bons résultats au niveau international, puisqu'il se classe deuxième du Tourist Trophy (sur l'Île de Man)[1].

Résultats en Championnat d'Europe des pilotes[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Pietro Ghersi en Championnat d'Europe des pilotes[1],[2],[3],[4],[5]
Saison Écurie Constructeur Châssis Moteur GP disputés Victoires Pole positions Meilleurs tours Points inscrits Classement
1932 Scuderia Ferrari Alfa Romeo Monza Alfa Romeo L8 1 0 0 0 20 12e ex-æquo
1935 Scuderia Subalpina Maserati 8C
6C-34
Maserati L8
Maserati L6
2 0 0 0 51 21e ex-æquo
1936 Scuderia Torino Maserati 6C-34 Maserati L6 2 0 0 0 27 17e
1938 Scuderia Torino Alfa Romeo 8C 2900A
Tipo 308
Alfa Romeo L8 2 0 0 0 24 9e ex-æquo
Résultats détaillés des saisons de Pietro Ghersi en Championnat d'Europe des pilotes[1],[2],[3],[4],[5]
Saison Écurie Constructeur Châssis Moteur Course Classement Points inscrits
1 2 3 4 5 6 7
1932 Drapeau : Italie Scuderia Ferrari Alfa Romeo Monza Alfa Romeo
2,3 l L8
ITA
7e[*]
FRA
Np
ALL
Np
12e ex-æquo 20
1935 Drapeau : Italie Scuderia Subalpina Maserati 8C Maserati
3,0 l L8
MON
Np
FRA
Np
BEL
Np
ALL
12e
SUI
Np
21e ex-æquo 51
6C-34 Maserati
3,7 l L6
ITA
AbdA
ESP
Np
1936 Drapeau : Italie Scuderia Torino Maserati 6C-34 Maserati
3,7 l L6
MON
8e
ALL
Np
SUI
Np
ITA
AbdB
17e 27
1938 Drapeau : Italie Scuderia Torino Alfa Romeo 8C 2900A Alfa Romeo
2,9 l L8
FRA
Np
ALL
8e
SUI
Np
9e ex-æquo 24
Tipo 308 Alfa Romeo
3,0 l L8
ITA
5e
Légende
Légende (1931 / 1935-1939)
  •      Vainqueur : 1 point
  •      Deuxième : 2 points
  •      Troisième : 3 points
  •      Quatrième ou complété à plus de 75 % : 4 points
  •      Complété entre 50 et 75 % : 5 points
  •      Complété 25 et 50 % : 6 points
  •      Complété à moins de 25 % : 7 points
  •      N'a pas participé (np) : 8 points
  •      Disqualifié (dsq) : 8 points
  • En gras : pole position
  • En italique : meilleur tour en course
  • * : voiture partagée

Légende (1932)

  •      Vainqueur : 1 point
  •      Deuxième : 2 points
  •      Troisième : 3 points
  •      Quatrième : 4 points
  •      Cinquième : 5 points
  •      Autre partant : 6 points
  •      Disqualifié (dsq) : 6 points
  •      N'a pas participé (np) : 7 points
  • En gras : pole position
  • En italique : meilleur tour en course
  • * : voiture partagée
Voiture partagée (*)
Motifs des abandons
  • A. : Moteur
  • B. : Non précisé

Notes et références[modifier | modifier le code]

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Pietro Ghersi » (voir la liste des auteurs)