Peter Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peter Smith
Image illustrative de l'article Peter Smith
Biographie
Naissance 21 octobre 1943 (70 ans)
Battersea
Ordination sacerdotale 15 juillet 1972
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 27 mai 1995
par le card. Basil Hume
Dernier titre ou fonction Archevêque de Southwark (Royaume-Uni)
Archevêque de Southwark
Depuis le 30 avril 2010
Précédent Kevin McDonald
Archevêque de Cardiff
26 octobre 200130 avril 2010
Précédent John Ward George Stack Suivant
Évêque d'Est Anglie
21 mars 199526 octobre 2001
Précédent Alan Clark Michael Evans Suivant
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Peter Smith (né le 21 octobre 1943 à Battersea) est un ecclésiastique anglais de confession catholique romaine. Il est ordonné évêque en 1995, et occupe successivement la tête du diocèse d'Est Anglie et des archidiocèses de Cardiff et Southwark.

Formation et premiers postes[modifier | modifier le code]

Peter Smith fait ses études secondaires au Clapham College puis obtient son diplôme de Bachelor of Laws de l'université d'Exeter en 1966. Il entame sa formation en vue du sacerdoce au séminaire St Jean de Wonersh. Il est ordonné prêtre le 5 juillet 1972 pour l'archidiocèse de Southwark.

Après deux ans (1972-74) d'activité comme prêtre assistant pour la paroisse St Francis de Stockwell, il entreprend des études de droit canon au sein de l'Université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin (l'Angelicum) à Rome. Il termine son doctorat 1977, et enseigne à son tour le droit canon au séminaire St Jean jusqu'en 1984. Parallèlement, il est juge dans les tribunaux ecclésiastiques diocésain puis métropolitain chargés des litiges portant sur les mariages[1].

Après avoir pris en charge quelque temps (1984-85) la paroisse St Andrew de Thornton Heath, il revient au séminaire St Jean, en qualité de recteur, de 1985 à 1995[2].

Évêque d'Est Anglie[modifier | modifier le code]

Le 21 mars 1995, le pape Jean-Paul II nomme Peter Smith à la tête du diocèse d'Est Anglie. Il reçoit la consécration épiscopale le 21 mai suivant, des mains du cardinal Basil Hume, secondé par l'archevêque de Southwark Michael Bowen et l'évêque sortant Alan Clark.

EN 1998, l'évêque Smith se voit contraint de retirer, à la demande du Vatican, un imprimatur qui avait été accordé en 1994 à un ouvrage d'éducation religieuse[3].

En septembre 2000, Peter Smith est un des huit membres du Nolan Review, commission chargée de proposer des directives sur la protection des mineurs contre les abus sexuels. Le rapport est publié en deux phases, en avril et septembre 2001[4],[5].

Archevêque de Cardiff[modifier | modifier le code]

Le 26 octobre 2001, Peter Smith est nommé archevêque de Cardiff par le pape Jean-Paul II. Il prend la succession de John Ward, démissionnaire pour raison de santé, mais qui a été accusé de ne pas avoir géré convenablement deux affaires de prêtres pédophiles dans son diocèse[6]. Le nouvel archevêque lance un appel à la réconciliation, indiquant qu'il cherchera à revoir les procédures, « panser les plaies et amener la guérison »[7].

Le nouvel archevêque entreprend d'appliquer les directives du Nolan Review dans son diocèse, avec la mise sur pied d'une équipe chargée de la protection des enfants en coopération avec la police. Citant par ailleurs l'exemple du pape Jean-Paul II, il indique qu'il lui semble bon que les jeunes hommes aient une expérience de la vie dans le monde avant de s'engager dans la prêtrise et de se vouer au célibat[8].

En 2002, Peter Smith est nommé sous-prélat et chapelain de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem[2].

Archevêque de Southwark[modifier | modifier le code]

Le 30 April 2010, Peter Smith est nommé par e pape Benoît XVI archevêque de Southwark, pour succéder à Kevin McDonald démissionnaire pour raisons de santé. Il est installé dans sa charge le 10 juin 2010[9].

Prises de position et domaines d'activité[modifier | modifier le code]

Sur l'euthanasie[modifier | modifier le code]

En décembre 2004, Peter Smith intervient dans le débat parlementaire sur l'introduction du living will par lequel un individu peut décider à l'avance quelles actions il demande qu'on mette en œuvre dans le cas où une maladie le rendrait incapable de prendre des décisions. Le projet de loi comporte également la possibilité de donner une procuration à quelqu'un pour prendre ce type de décision. L'archevêque de Cardiff s'y oppose, craignant d'une part que cela permette l'introduction détournée de l'euthanasie par suspension des soins de base, d'autre part, que les décisions prises par procuration puissent être dommageables au patient[10]. Le débat parlementaire est houleux, le Lord Chancelier assure l'archevêque que le gouvernement ne compte pas autoriser de demande dont l'objectif est de tuer le patient et compte mentionner explicitement que les demandes doivent toujours être "dans l'intérêt de la personne". L'archevêque déclare que ces précautions peuvent lever ses objections[11].

Sur les unions de personnes de même sexe[modifier | modifier le code]

En février 2011, Peter Smith, alors archevêque de Southwark, s'oppose avec force au projet du gouvernement de coalition de David Cameron de permettre d'organiser des cérémonies de civil partnerships (unions de couples de même sexe) dans des lieux de culte. Dénonçant une mesure qui n'avait jamais été envisagée par le législateur, l'archevêque souligne qu'aucune autorité, ni civile, ni religieuse n'a le pouvoir de modifier la nature fondamentale du mariage, qu'il définit en ces termes :

« Le mariage n'appartient pas plus à l'État qu'il n'appartient à l'Église. C'est une institution humaine fondamentale enracinée dans la nature humaine elle-même. C'est un engagement perpétuel d'un homme et d'une femme l'un envers l'autre, engagement conclu publiquement pour le soutien mutuel des époux, la procréation et l'éducation des enfants[12]. »

De fait, lors du débat parlementaire du 15 décembre suivant, le gouvernement donne l'assurance que les membres du clergé ne sauraient être contraints à permettre la tenue de cérémonies de civil partnerships. L'interprétation des lois par le juge tenant compte de ce type d'assurances orales, Peter Smith se félicite de l'issue du débat[13].

Le 20 février 2012, l'archevêque Smith accueille favorablement le lancement de la coalition pour le mariage qui a pour objectif de maintenir la définition traditionnelle du mariage dans la loi anglaise[14]. Le six mars suivant, alors qu'un projet gouvernemental de légalisation du mariage homosexuel est annoncé, Peter Smith élabore, avec son confrère l'archevêque de Westminster Vincent Nichols, une réponse concertée de la hiérarchie catholique. Elle prend la forme d'une lettre qui doit être lue dans les 2 500 églises catholiques du pays au cours de la messe dominicale[15],[16].

Sur la liberté religieuse[modifier | modifier le code]

En septembre 2011, l'archevêque Smith commente une série de décisions de justice déboutant des Chrétiens qui voulaient voir reconnu leur droit de porter un symbole religieux (une croix), ou leur droit à l'objection de conscience. Il reproche aux juges d'interpréter incorrectement les conventions sur les droits de l'homme, dans un sens trop restrictif pour les libertés individuelles. L'archevêque reproche notamment aux tribunaux d'avoir accepté que Musulmans et Sikhs puissent manifester leur foi à travers leur costume ou leurs accessoires et de l'avoir refusé aux Chrétiens au prétexte que ce n'est pas essentiel à la pratique de leur foi[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) D'après la biographie sur le site du diocèse d'Est Anglie
  2. a et b (en) Notice biographique sur le site de l'archidiocèse de Southwark
  3. (en) Vatican orders bishop to remove imprimatur, National Catholic Reporter, 27 février 1998
  4. (en) P.J. Bonthrone, Nolan will head Catholic review into child abuse, The Telegraph, septembre 2000
  5. (en) Cardinal welcomes Final Report of Nolan Review on child protection, site de l'archidiocèse de Westminster
  6. (en) Lorna Duckworth, Archbishop of Cardiff resigns in paedophile row, The Independent, 27 octobre 2001
  7. (en) New Archbishop's reconciliation call, BBC News
  8. (en) James Campbell, Frail Pope sees Wales' archbishop, BBC News, 18 octobre 2003
  9. (en) Peter Smith installed as Archbishop of Southwark, London SE1
  10. (en) Liam Allen, http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/4095869.stm Living wills: 'My right to choose', BBC News, 14 décembre 2004
  11. (en) George Jones, Chaos as 'living will' law passed, 15 décembre 2004
  12. (en) Riazat Butt, Catholic archbishop accuses coalition over gay marriage in church move, The Guardian, 22 février 2011
  13. (en) Madeleine Teahan, Bishops welcome Government assurance on civil unions, Catholic Herald, 20 décembre 2011
  14. (en) Communiqué officiel
  15. (en) John Bingham, We must protect true meaning of marriage, says Roman Catholic leader, The Telegraph, 5 mars 2012
  16. (en) Texte intégral de la lettre sur le site du Catholic Herald
  17. (en) Simon Caldwell, Judges are biased against Christians, says archbishop, Catholic Herald, 9 septembre 2011