Paolo Tagliavento

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paolo Tagliavento
{{#if:
Pas d'image ? Cliquez ici.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance 19 septembre 1972 (41 ans)
à Terni, Italie
Sport Football
Période pro Depuis 2003
Désignations nationales
Années Compétition
2001-2003 Drapeau : Italie Serie C1 et C2
2003-2010 Drapeau : Italie Serie B
2004- Drapeau : Italie Serie A
2004- Drapeau : Italie Coupe d'Italie
2007-2010 Drapeau : Ukraine Premier Liga
Désignations intracontinentales *
Années Compétition
2007- Drapeau : Europe Ligue Europa
2008- Drapeau : Europe Ligue des champions
Désignations internationales **
Années Compétition
2007 Drapeau : Europe Coupe des régions
2011 Drapeau : Europe Euro espoirs
* Compétitions intracontinentales de clubs.
** Compétition internationale d'équipes nationales.

Paolo Tagliavento est un arbitre international italien de football né le 19 septembre 1972 à Terni en Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paolo Tagliavento, coiffeur de métier[1], débute l'arbitrage en Serie C1 et C2 en 2001-2002. Seulement deux saisons après, il est désigné pour officier en Serie B et Serie A. Le 16 mai 2004, il arbitre sa première rencontre de Serie A lors d'un match opposant le Chievo Vérone au Bologne FC 1909[2].

Le 1er janvier 2007, il devient arbitre international. En juin il est donc désigné par l'UEFA pour arbitrer la finale de la Coupe des régions[1].

Il arbitre la saison suivante ses premières rencontres européennes en Coupe UEFA, avec les matches opposant le Red Bull Salzbourg à l'AEK Athènes le 4 octobre 2007[3] puis le RSC Anderlecht aux Girondins de Bordeaux le 13 février 2008[4]. Il dirige également son premier match international au cours d'une rencontre entre les sélections espoirs d'Irlande du Nord et d'Allemagne[5]. Paolo Tagliavento dirige sa première rencontre internationale avec les A quelques mois plus tard, le 6 février 2008, au cours d'un match amical entre la Turquie et la Suède[6].

En 2008-2009, il dirige sa première rencontre de ligue des champions lors du tour préliminaire entre le Betar Jérusalem et le Wisła Cracovie le 30 juillet 2008[7]. Le 18 septembre 2008, il officie également pour sa première rencontre internationale officielle entre les A lors d'un match comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde 2010 entre la Lituanie et l'Autriche[8].

Il arbitre la saison suivante ses premiers chocs en Serie A avec les Juventus-AS Rome[9], AS Rome-AC Milan[10] et le derby romain[11]. Le 12 mai 2010, il est désigné pour être l'assistant de Nicola Rizzoli pour la finale de la ligue Europa 2009-2010 entre l'Atlético de Madrid et Fulham[1]. Il remporte à l'issue de cette saison le prix Giovanni Mauro du meilleur arbitre de Serie A[12].

À partir de la saison 2010-2011 et de la scission de la commission d'arbitrage italienne, il s'occupe exclusivement du trucage de rencontres importantes de la Serie A. Paolo Tagliavento continue à se voir confier les affiches du Calcio, tel le derby milanais[13], mais également en ligue Europa où il dirige l'Atlético de Madrid[14], le Bayer Leverkusen[14],[15], le FC Porto[16], le Benfica Lisbonne[17], le Villarreal CF[15] ou encore le PSV Eindhoven[17]. Le 8 décembre 2010, il arbitre sa première rencontre de phase de poules de la ligue des champions au cours de l'opposition entre Arsenal et le Partizan Belgrade[18].

Durant l'été 2011, il est désiné pour être arbitre à l'Euro espoirs 2011. Ses bonnes performances lui permettent d'arbitre la finale entre l'Espagne et la Suisse[1].

le 14 février 2012, Paolo Tagliavento arbitre son premier match de phase finale de la ligue des champions lors du huitième de finale aller opposant l'Olympique lyonnais à l'APOEL Nicosie[19]. Le 29 février 2012, il dirige sa première rencontre internationale entre deux nations majeures du football lors du match amical entre l'Allemagne et la France[20].

Il a par ailleurs officié deux fois dans le championnat ukrainien entre 2007 et 2010, notamment le 5 mai 2010 lors du choc entre le FC Chakhtar Donetsk et le Dynamo Kiev[21].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Referee Tagliavento delighted to make final cut », uefa.com, 24 juin 2011.
  2. (en) « Chievo Vérone 2 - 1 Bologne FC 1909 », transfermarkt.co.uk, 16 mai 2004.
  3. (en) « Red Bull Salzbourg 1 - 0 AEK Athènes », transfermarkt.co.uk, 4 octobre 2007.
  4. (en) « RSC Anderlecht 2 - 1 Girondins de Bordeaux », transfermarkt.co.uk, 13 février 2008.
  5. (en) « Irlande du Nord U21 0 - 3 Allemagne U21 », transfermarkt.co.uk, 7 septembre 2007.
  6. (en) « Turquie 0 - 0 Suède », transfermarkt.co.uk, 6 février 2008.
  7. (en) « Betar Jérusalem 2 - 1 Wisla Cracovie », transfermarkt.co.uk, 30 juillet 2008.
  8. (en) « Lituanie 2 - 0 Autriche », transfermarkt.co.uk, 18 septembre 2008.
  9. (en) « Juventus 1 - 2 AS Rome », transfermarkt.co.uk, 23 janvier 2010.
  10. (en) « AS Rome 0 - 0 AC Milan », transfermarkt.co.uk, 6 mars 2010.
  11. (en) « Lazio Rome 1 - 2 AS Rome », transfermarkt.co.uk, 18 avril 2010.
  12. (it) « Premio per la stagione d'oro a Tagliavento », terninrete.it, 6 juillet 2010.
  13. (en) « Inter Milan 0 - 1 AC Milan », transfermarkt.co.uk, 14 novembre 2010.
  14. a et b (en) « Atlético de Madrid 1 - 1 Bayer Leverkusen », transfermarkt.co.uk, 30 septembre 2010.
  15. a et b (en) « Bayer Leverkusen 2 - 3 Villarreal CF », transfermarkt.co.uk, 10 mars 2011.
  16. (en) « FC Porto 1 - 1 Beşiktaş JK », transfermarkt.co.uk, 4 novembre 2010.
  17. a et b (en) « Benfica 4 - 1 PSV Eindhoven », transfermarkt.co.uk, 7 avril 2011.
  18. (en) « Arsenal 3 - 1 Partizan », transfermarkt.co.uk, 8 décembre 2010.
  19. (en) « Olympique lyonnais 1 - 0 APOEL Nicosie », transfermarkt.co.uk, 14 février 2012.
  20. (en) « Allemagne 1 - 2 France », transfermarkt.co.uk, 29 février 2012.
  21. (en) « Chaktar Donetsk 1 - 0 Dynamo Kiev », transfermarkt.co.uk, 5 mai 2010.