Ornacieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ornacieux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Vienne
Canton Côte-Saint-André
Intercommunalité Communauté de communes Bièvre Isère
Maire
Mandat
M. Michel Durieu
2001-2008
Code postal 38260
Code commune 38284
Démographie
Population
municipale
402 hab. (2011)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 24′ 05″ N 5° 12′ 42″ E / 45.4013888889, 5.21166666667 ()45° 24′ 05″ Nord 5° 12′ 42″ Est / 45.4013888889, 5.21166666667 ()  
Altitude 975 m (min. : 371 m) (max. : 540 m)
Superficie 4,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative d'Isère
City locator 14.svg
Ornacieux

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique d'Isère
City locator 14.svg
Ornacieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ornacieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ornacieux

Ornacieux est une commune française, située dans le département de l'Isère en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ornacieux est une des communes de la Plaine dite de la Bièvre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au temps des romains, un Ancien Turrecionicum, une voie romaine, traversait le village. Cette voie, qui partait de Vienne (Isère), allait en direction de l’Italie.

Il y aurait eu dans les temps antiques un oppidum gaulois. Ce sommet va connaître tout naturellement des évolutions qui le conduiront à être converti en motte (les premiers châteaux en bois sont appelés mottes) puis en Château fort vers l'an mille. En effet, on retrouve dès 1107 la notion de « castrum Ornaciacum ». Pour l'étude des noms de lieux-dits, il est important d’ajouter ici que Guigues le Vieux, qui avait ordonné au XIe siècle la fortification du Château fort, a voulu que celui-ci soit entouré totalement de vignes .

Après quelques passages du duché de Savoie à celui du Dauphiné, la seigneurie d’Ornacieux va connaître quelques évolutions et former au XVIIe siècle le Marquisat d’Ornacieux (1645). Mais, avec le temps, le Château a été détruit. En fait, il fut démantelé, dans la moitié du XVIIe siècle, sous ordre de Louis XIII, tout comme des centaines d’autres en France. Ceci explique qu'il n'y a que quelques restes. De plus, du fait que les pierres aient été réutilisées dans la construction des maisons du village il ne reste pratiquement rien au sommet. Actuellement, sur ce sommet nu, on y trouve une croix dédiée à la Bienheureuse Béatrix d'Ornacieux. Malgré cela, le marquisat restera encore jusqu’à la fin du XVIIIe siècle (1789) .
Pour en revenir au château, il ne reste qu'une bâtisse appelée Château de Grand-Maison qui témoigne par quelques pans de murs, datant du XIIIe siècle, de son existence. Bien sûr, ce petit Château a connu quelques évolutions et de nombreux agrandissements. On peut penser que ceci lui a valu d'être perçu comme le nouveau château, à la suite de la destruction du Château féodal.

Tout ne tourne pas qu’autour du Château aujourd’hui disparu (quoique). Il faut aussi parler d’un autre bâtiment : il s’agit de la chapelle des Templiers. En effet, une chapelle des Templiers avait été construite et entourée d’un cimetière. De nos jours, à son emplacement se trouve l’atelier d’un menuisier dont la porte serait celle de la Chapelle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Ornacieux Blason Écartelé au 1er et au 4eme d’or au dauphin d’azur crêté, barbé, loré ; peautré et oreillé de gueules, au 2nd d’azur à la porte de ville flanquée de deux tours d’argent ouverte, ajourée et maçonnée de sable, coulissée aussi d’argent, au 3eme d’azur à la tête de cheval avec col d’or et au chef cousu de sable chargé de trois croisettes aussi d’or.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 M. Michel Durieu   Retraité EDF
mars 2008 mars 2014 M. Michel Durieu   Retraité EDF
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 402 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
435 486 482 495 495 515 483 506 509
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
487 501 429 419 396 404 376 377 338
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
352 325 321 285 271 253 261 249 223
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
221 219 166 191 191 228 348 382 402
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2])
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Trois quartiers : La Poyat, le Village, le Bas. A Ornacieux-le-Bas, se tient le "chemin de la Chapelle", qui sépare le coteau de la plaine d'Arzay-Bossieu. Cette chapelle, dont il reste quelques vestiges, est attribuée aux Templiers qui ont séjourné ici.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bienheureuse Béatrix d'Ornacieux

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :