Nerf radial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma de la face antérieure du bras gauche ; le nerf radial est noté radial

Le nerf radial est la plus grosse branche terminale du plexus brachial.

C'est un nerf mixte, ou sensitivo-moteur du membre supérieur chez l'homme, contribuant à l'innervation sensitive de la main ; surtout moteur : c'est le nerf de l'extension et de la supination.

Anatomie[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

  • Dans le creux axillaire, en arrière du petit pectoral.
  • Par bifurcation du tronc secondaire postérieur (ou radio-axillaire) du plexus brachial.
    • La seconde branche terminale de ce tronc secondaire postérieur étant le nerf axillaire.
  • Constitué de fibres venant de C6, C7, C8, T1.

Trajet[modifier | modifier le code]

  • traverse la partie inférieure du creux axillaire;
  • passe dans la loge postérieure du bras, en arrière de l'os humérus, oblique en bas et en dehors, libérant des rameaux à destination du muscle triceps brachial et du muscle anconé,
  • descend dans la gouttière bicipitale externe.

Terminaison[modifier | modifier le code]

  • Dans la gouttière bicipitale externe, à un niveau variable.
    • Dans la loge antérieure du bras, en avant de la palette humérale, recouvert des muscles supinateurs de l'avant-bras.
    • En deux branches terminales,
      • postérieure, motrice, vers les muscles extenseurs de l'avant-bras,
      • antérieure, sensitif, vers les téguments du dos de la main.

Rapports[modifier | modifier le code]

Dans le creux axillaire[modifier | modifier le code]

Descend le long de la face postérieure de l'artère axillaire, puis le nerf passe à la partie inférieure du creux axillaire.

Au bras[modifier | modifier le code]

Il passe à la face postérieure du bras dans le sillon du nerf radial, contre l'os.

Au coude[modifier | modifier le code]

Il passe dans le sillon bicipital latéral (ou gouttière bicipitale externe), délimité en dedans par le tendon du biceps, et en dehors par le muscle brachio-radial.

Branches collatérales[modifier | modifier le code]

Branches terminales[modifier | modifier le code]

En profondeur de la gouttière bicipitale externe où il chemine en profondeur, et en arrivant au niveau de la tête du radius, il donne deux branches terminales :

Une branche terminale antérieure sensitive, et une branche terminale postérieure essentiellement motrice.

Anastomoses[modifier | modifier le code]

Territoire[modifier | modifier le code]

Rôle moteur

Un rameau vers le :

Rôle sensitif : Les territoires sensitifs dépendant du nerf radial sont, la face postérieure du pouce, le bord radial du dos de la main et la face postérieure de l'avant-bras.

Pathologie[modifier | modifier le code]

Les lésions du nerf radial conduisent à une parésie ou paralysie des muscles décrits plus haut, ainsi qu'à une hypoesthésie ou anesthésie du territoire sensitif contrôlé.

C'est le nerf de la supination et de l'extension. Son atteinte se caractérise par une main tombante et par la fermeture de la première commissure.

Les lésions sont généralement traumatiques ou apparaissent dans le cadre d'une neuropathie périphérique.

Lien externe[modifier | modifier le code]