Muscle du marteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Muscle tenseur du tympan

Description de cette image, également commentée ci-après

Vue postéro-supéro-médiale de la membrana tympani droite, avec le marteau et la corde du tympan.

Description de cette image, également commentée ci-après

Paroi médiale et parties des parois postérieures et antérieures de la cavité tympannique (en), vue latérale (Une flèche indique le muscle tenseur du tympan, la seconde en partant du bas).

Données
Latin Musculus tensor tympani
Gray's Anatomy « subject #231 1046 »
Terminologie Anatomique A15.3.02.061

Le muscle du marteau, ou muscle tenseur du tympan dans la nomenclature actuelle, est l'un des deux muscles associés aux osselets le l'oreille moyenne. Ces deux muscles de l'oreille moyenne amortissent ou s'opposent aux mouvements de la chaîne ossiculaire[1]. Le deuxième muscle étant le muscle stapédien.

Description[modifier | modifier le code]

Le muscle tenseur du tympan est fixé entre l'os sphénoïde et la partie supérieure du marteau à l'intérieur de l'oreille moyenne. Il est innervé par une branche du nerf mandibulaire.

Fonction[modifier | modifier le code]

Le muscle tenseur du tympan a pour action de tendre le tympan, qui vibre donc moins et les bruits intenses sont en quelque sorte assourdis. C'est un réflexe de protection du vestibule de l'oreille interne, qui peut être lésé en cas de bruits d'intensité importante. À noter que chez l'homme en absence de pathologies, le muscle du marteau n'intervient pas dans le réflexe acoustique, contrairement à d'autres animaux[2]. Cependant, le muscle tenseur du tympan peut abaisser ses seuils de contractions et faire partie du réflexe acoustique dans le cas du choc acoustique et de l'hyperacousie[3].

Pathologies associées[modifier | modifier le code]

Les personnes atteintes d'hyperacousie ou du syndrome du choc acoustique pourraient initialement souffrir du syndrome tonique du muscle tenseur du tympan[4], c'est-à-dire un abaissement des seuils réflexes de contraction de ce muscle ; il en résulte des otalgies récurrentes. Comme la voie de commande ces muscles est sérotoninergique[5], la contraction de ces muscles est dépendante des émotions, soumise au stress et à l'angoisse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Keith Lean Moore, Arthur F. Dalley, Anatomie médicale. Aspects fondamentaux et applications cliniques, De Boeck Supérieur,‎ , 1177 p. (lire en ligne)
  2. « Notes on the Acoustic Middle Ear Reflex », sur American academy of audiology
  3. « Acoustic choc in call center »
  4. http://www.noiseandhealth.org/article.asp?issn=1463-1741;year=2013;volume=15;issue=63;spage=117;epage=128;aulast=Westcott
  5. (en) Thompson AM, Thompson GC, Britton BH, « Serotoninergic innervation of stapedial and tensor tympani motoneurons », Brain Res, vol. 787, no 1,‎ , p. 175-8. (PMID 9518599) modifier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :