Muscle occipito-frontal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Muscle occipito-frontal (en rouge).

Le muscle occipito-frontal est un muscle plat, digastrique, formé d'un ventre occipital inséré sur la ligne nucale supérieure de l'os occipital et d'un ventre frontal qui se termine dans la peau du front et des sourcils, les deux étant séparées par une zone aponévrotique: la galéa.

Description[modifier | modifier le code]

  • Ventre occipital

C'est un muscle mince pair, grossièrement quadrilatère, séparé de son vis-à-vis par la partie postérieure de l'aponévrose épicrânienne et recouvrant la plus grande partie de l'os occipital

    • Insertion haute: il s'insère, en haut et en dedans, sur l'aponévrose épicrânienne
    • Trajet: il descend le long de l'os occipital, séparé par un tissu cellulo-graisseux qui facilite son glissement
    • Insertion basse: il s'insère par des fibres aponévrotiques sur les deux tiers externes de la ligne nucale supérieure et sur la portion attenante de la région mastoïdienne de l'os temporal.
  • Ventre frontal

C'est un muscle mince, grossièrement quadrilatère, recouvrant la partie antérieure de l'os frontal

    • Insertion haute: il s'insère sur l'aponévrose épicrânienne suivant une ligne semicirculaire facilement visible chez beaucoup de sujets
    • Trajet: il descend le long de l'os frontal, séparé par un tissu cellulo-graisseux qui facilite son glissement
    • Insertions basses: il s'achève
  • Aponévrose épicrânienne (Galea aponeurotica en latin) ou galéa:

Elle s'insère:

    • en arrière, sur la protubérance occipitale externe et le tiers interne de la ligne nucale supérieure puis sur l'extémité antérieure des fibres du ventre occipital
    • latéralement, sur le bord supérieur de l'arcade zygomatique
    • en avant, sur le bord supérieur du ventre frontal.

Innervation[modifier | modifier le code]

Il est innervé:

Vascularisation[modifier | modifier le code]

Il est vascularisé

Action[modifier | modifier le code]

La portion occipitale tend l'aponévrose épicrânienne qui tendra à son tour la moitié supérieure de l'orbiculaire de l'œil, provoquant un haussement des sourcils et un plissement de la racine du nez, donnant une expression gaie au visage.

Rapports[modifier | modifier le code]

Sur le plan profond, avec le périoste des os du crâne correspondantséparé par une zone de glissement faite d'un tissu graisseux.

Sur le plan superficiel avec la peau du crâne avec laquelle il est uni par un tissu très serré et dont l'ensemble forme le cuir chevelu.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir