Muscle masséter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Muscle masséter. Vue latérale droite.
Mandibule. Vue de droite

Le muscle masséter ou masséter (musculus masseter en latin) est un puissant muscle de l'appareil manducateur (= muscles de la mastication).

Il est formé de trois faisceaux, un superficiel, un intermediaire et un profond.

Description[modifier | modifier le code]

  • Insertions crâniales:
    • Le faisceau superficiel s'insère sur les 2/3 antérieurs de l'arc zygomatique, dont une insertion sur le bord postéro-inférieur de l'os zygomatique, par une lame aponévrotique rejoignant la face latérale du muscle.
    • Le faisceau intermédiaire s'insère légèrement plus postérieurement au faisceau superficiel.
    • Le faisceau profond naît sur le bord inférieur de l'arc zygomatique, y compris le processus zygomatique de l'os temporal.
  • Trajet
    • Le faisceau superficiel est oblique en bas et en arrière.
    • Le faisceau intermédiaire est légèrement plus verticalisé. Il est presque totalement recouvert par le faisceau superficiel.
    • Le faisceau profond est vertical descendant.
  • Insertions caudales: il s'insère sur la face latérale de la mandibule.
    • Le faisceau superficiel se termine sur la partie inférieure de la branche montante de la mandibule (ramus mandibulaire), en recouvrant le gonion (angle de la mandibule).
    • Le faisceau profond se termine sur la face latérale du ramus, au-dessus du superficiel en remontant jusqu'au processus coronoïde.

Innervation[modifier | modifier le code]

Il est innervé par le rameau massétérique du nerf temporo-massétérique, lui-même branche du nerf mandibulaire (V3).

Action[modifier | modifier le code]

Il est élévateur de la mandibule.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Commentaires[modifier | modifier le code]

Le muscle est recouvert du fascia massétérique, qui, avec les trois faisceaux du muscle et le ramus mandibulaire, forment une loge ostéo-fibreuse, complètement fermée, à l'exception d'un espace entre le condyle de la mandibule et le bord postérieur du faisceau profond. C'est par cet espace que passent les vaisseaux et nerfs du muscle.