Mouche de la carotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mouche.

La mouche de la carotte (Psila rosae) est une espèce d'insectes diptères de la famille des Psilidae.

C'est un ravageur des potagers et des cultures maraichères qui affecte principalement la carotte (sauvage ou cultivée), mais peut aussi s'attaquer au panais, au persil et au céleri. On trouve la mouche de la carotte en Europe, Asie, Afrique et Amérique du Nord.

Larve[modifier | modifier le code]

C'est la larve qui cause du dommage aux carottes. L'asticot de couleur jaune crème se nourrit aux dépens des couches externes de la racine de la carotte. En automne, elles peuvent se mettre à pénétrer plus en profondeur dans la racine. Les larves sont apodes et mesurent jusqu'à 10 mm de longueur.

Symptômes de l'infestation[modifier | modifier le code]

Le feuillage se décolore. On peut observer des tunnels brun-rouille sous la couche extérieure des racines mûres.

Lutte[modifier | modifier le code]

Carottes prises pour cible par les mouches.
  • Les mouches déposent leurs œufs autour des jeunes carottes, les larves, une fois sorties de l'œuf, creusent un tunnel dans la racine. Puisque les femelles de la mouche de la carotte volent très bas, la meilleure méthode de prévention est de lever une barrière autour du carré de carotte d'au moins 60 cm de haut. On peut aussi utiliser des laines horticoles servant comme toison de couverture. Des variétés nouvelles de carottes plus résistantes à la mouche de la carotte peuvent être testées.
  • Épandre des pelures d'oignon autour des pieds de carottes pour les protéger de la mouche de la carotte.

La culture du poireau en compagnonnage avec celle de la carotte permet de lutter sainement contre la mouche de la carotte.

J. Vercier conseille de semer sur le sol une poudre puante (schistainite)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Culture potagère - Joseph Vercier, Encyclopédie des connaissances agricoles, Hachette, 1941