Misano Adriatico

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Misano Adriatico
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Rimini 
Code postal 47843
Code ISTAT 099005
Code cadastral F244
Préfixe tel. 0541
Démographie
Gentilé misanesi
Population 12 359 hab. (31-12-2010[1])
Densité 551 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 58′ 00″ N 12° 42′ 00″ E / 43.96667, 12.743° 58′ 00″ Nord 12° 42′ 00″ Est / 43.96667, 12.7  
Altitude Min. 3 m – Max. 3 m
Superficie 2 243 ha = 22,43 km2
Divers
Saint patron San Biagio
Fête patronale 3 février
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Misano Adriatico

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Misano Adriatico

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Misano Adriatico
Liens
Site web http://www.misano.org

Misano Adriatico (Misên en dialecte romagnol) est une commune de la province de Rimini de la région Émilie-Romagne en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe sur la riviera romagnole entre les communes de Riccione et Cattolica à une quinzaine de km au sud de Rimini, traversée par la route SS16 et reliée à l’autoroute A14 au raccordement de Riccione.

Territoire[modifier | modifier le code]

Misano Adriatico s’étend entre de vertes collines sur une superficie de 2.243 ha, entre la ligne de la côte Adriatique au nord-est, et le cours du fleuve Conca au sud-est qui le sépare de Cattolica et San Giovanni in Marignano, le territoire de San Clemente (Italie) et Coriano au sud-ouest et le territoire de Riccione au nord-ouest. Y compris les cours d’eau fosso Raibano, la Fossa et le rio Alberello.
Le territoire de Misano est fortement enraciné dans l’arrière pays. Le hauteur au-dessus du niveau de la mer varie de 1 m à un maximum de 167 m près du mont Annibolina, pour une hauteur moyenne de 49 mètres. L’antique centre habité de la localité de Misano Monte, dominé par l’église Saint-Blaise de Sébaste patron de la commune, se trouve sur une position panoramique à 97 mètres sur le niveau de la mer,

Histoire[modifier | modifier le code]

De nombreuses découvertes archéologiques datent la cité de l’époque romaine, mais Misano devient important en 997 avec la construction de la paroisse de Sant'Erasmo, une des plus antiques de la zone.
De 1295 à 1528, Misano fut sous la domination des Malatesta qui y édifièrent un château dont il ne reste aujourd’hui qu’un porche d’entrée et une partie de la tour (qui devint le symbole de l’écusson de la ville). À la décadence de la dynastie des Malatesta, Misano entre dans les États pontificaux jusqu’à l’unité de l’Italie.
En 1511, Misano fut reconnue comme commune autonome.

Pour des raisons financières, Misano perdit plusieurs fois son indépendance administrative pour être annexée aux différentes communes limitrophes : San Giovanni in Marignano en 1824 et Cattolica en 1935.
En 1938, sous l’autorité de Mussolini, Misano prend le nom de Villa Vittoria (nom qui remonte à 1862), pour devenir ensuite, avec le développement touristique, Misano Adriatico et siège communal en 1949.
Avec le retour au pays des émigrés, des frazione ou zones résidentielles de la commune de Misano prirent des noms singuliers : Misano Brasile, Villaggio Argentina, Canadà, Le Casacce, Belvedere, l'Uruguay et Paraguay.
Misano connut un accroissement de population et un développement autour du tourisme balnéaire de la riviera romagnole. Les principales attractions construites dans l’après-guerre sont : le port touristique de Portoverde (1963), le Misano World Circuit (ex-Circuit International Santamonica, construit en 1972 et restructuré en 2007), le Stade Communal Santamonica (1993) et l’amélioration de l’avenue centrale Via Repubblica (2000) et du bord de mer (2004).

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
2 493 3 454 4 024 4 502 5 202 6 349 7 898 8 831 10 174
2011 - - - - - - - -
12 359 - - - - - - - -


Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1º janvier 2010 la population étrangère résidente était de 1.165 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Pays Population
1 Drapeau de l'Albanie Albanie 463
2 Roumanie Roumanie 149

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
6 octobre 1946 27 mai 1951 Nicola Sebastiani PCI  
27 mai 1951 27 mai 1956 Nicola Sebastiani PCI  
27 mai 1956 6 novembre 1960 Nicola Sebastiani PCI  
6 novembre 1960 22 novembre 1964 Tomaso Mulazzani PSI  
22 novembre 1964 7 juin 1970 Nicola Sebastiani PCI  
7 juin 1970 15 juin 1975 Antonio Semprini PCI  
15 juin 1975 8 juin 1980 Antonio Semprini PCI  
8 juin 1980 12 juillet 1982 Antonio Semprini PCI  
12 juillet 1982 12 mai 1985 Sergio Morotti PCI  
12 mai 1985 6 mai 1990 Sergio Morotti PCI  
6 mai 1990 28 septembre 1992 Sergio Morotti PCI, PDS  
28 septembre 1992 23 avril 1995 Sandro Tiraferri PCI, PDS  
23 avril 1995 13 juin 1999 Sandro Tiraferri PDS, DS  
13 juin 1999 14 juin 2004 Sandro Tiraferri DS  
14 juin 2004 8 juin 2009 Antonio Magnani DS, Democratici per Misano  
8 juin 2009 en cours Stefano Giannini PD Parti démocratique  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Belvedere, Misano Brasile, Misano Cella, Misano Mare, Misano Monte, Portoverde, Santamonica, Scacciano, Villaggio Argentina

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Cattolica, Coriano, Riccione, San Clemente, San Giovanni in Marignano

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles[modifier | modifier le code]

  • Voci nell'arena (voix dans l’arène), spectacle théâtral, la première semaine de juillet,
  • Festival international d’interprétation au piano, la première semaine d’août

Manifestations sportives[modifier | modifier le code]

Motocyclisme[modifier | modifier le code]

À Santa Monica (Misano Adriatico) se trouve l’autodrome Misano World Circuit (Circuito Internazionale Santamonica jusqu’en 2006). Le circuit est associé au nom de Marco Simoncelli né à Cattolica décédé dans un accident pendant le Grand Prix moto de Malaisie 2011.
L’évènement majeur disputé sur le circuit est le Grand Prix moto de Saint-Marin du Mondial et le Gran premio di San Marino du championnat mondial de Superbike.

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de Misano Adriatico se déroule la semi-étape de la Semaine internationale Coppi et Bartali. En 2005 et 2006 se déroula aussi le Gran Premio Città di Misano-Silver Cross. Le 19 mai 2011, la douzième étape du Giro d'Italia traversa la commune.

Personnalités liées à Misano Adriatico[modifier | modifier le code]

  • Giuseppe Del Bianco (1880 - 1948), donateur pour l’aide aux anciens de la commune.
  • Daijiro Kato, pilote motocycliste japonais, disparu le 20 avril 2003,
  • Pierfrancesco Chili, ex motocycliste italien.
  • Sofia Bruscoli, showgirl.
  • Maddalena Mazzoli, modèle, fut Miss Romagna en 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Storia di Misano Adriatico dal 1500 ai giorni nostri / Autori vari - Rimini, Bruno Ghigi editore, 1989
  • Racconti e testimonianze del Novecento vissuto da noi, ovvero Misano com'era una volta di Michela Taddei Saltini - Rimini, Raffaelli editore, 2004 / Una ricerca storico/antropologica che ha aperto una finestra sul fine '900 di Misano Adriatico
  • Misano Adriatico 1900/1970 - Per non dimenticare com'eravamo / Flavio Marchetti e Claudio Baschetti - Silver Books edizioni, 2008

Articles connexes[modifier | modifier le code]