Montegridolfo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montegridolfo
Image illustrative de l'article Montegridolfo
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Rimini 
Code postal 47040
Code ISTAT 099009
Préfixe tel. 0541
Démographie
Population 1 044 hab. (31-12-2010[1])
Densité 174 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 52′ 00″ N 12° 41′ 00″ E / 43.86667, 12.68333 ()43° 52′ 00″ Nord 12° 41′ 00″ Est / 43.86667, 12.68333 ()  
Altitude Min. 250 m – Max. 250 m
Superficie 600 ha = 6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Montegridolfo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Montegridolfo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Montegridolfo
Liens
Site web http://www.comune.montegridolfo.rn.it/

Montegridolfo (Mont-Gridòlf en dialecte romagnol) est une commune italienne de la province de Rimini dans la région Émilie-Romagne en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé entre deux vallées, celle du fleuve Conca sur le versant romagnol et celle du fleuve Foglia sur le versant marchisan, Montegridolfo se trouve sur la crête qui sépare les deux régions.

Tour de l’horloge

Histoire[modifier | modifier le code]

Terre de confins depuis toujours, Montegridolfo connu au cours des siècles l’influence du Duché de Montefeltro et celle des Malatesta, qui au cours des années fut sujet à de fréquentes heures et rencontres militaires. C’est justement pour cette particularité défensive que Montegridolfo fut prévu et construit comme une "forteresse", de forme rectangulaire et renforcée d’une tour surplombant les murailles.
L'étymologie du nom n’a, à aujourd’hui, aucune origine précise. La zone de Montegridolfo fut un temps désignée sous le nom de Monte Lauro, à cause des nombreux lauriers qui couvraient le col. D’autres hypothèses font référence à une parole germanique Hrodulfus ou Ridulfus issue de l’altération du latin Reduvius. En 1248, apparaissait le nom déjà connu de Mons Gredulfus ou aussi Gradulfus
La première documentation porte la date de 1148 et en 1200, le domaine passa sous les Malatesta à qui Montegridolfo jura fidélité contre le duché de Urbino et fut le siège de nombreuses batailles qui menèrent à des saccages de la part des troupes de Ferrantino Novello, cousin des Malatesta qui, alliés aux Montefeltro, détruisirent le bourg.
La rapide reconstruction fit qu’en 1337, Montegridolfo retrouva ses murs et fortifications tel qu’ils apparaissent aujourd’hui.
Comme la plupart des communes romagnoles, en 1500, Montegridolfo passa sous la domination de César Borgia dit le Valentino; Puis les Malatesta reconquirent la cité pour la revendre à Venise, qui la recéda aux États pontificaux.
L’histoire plus contemporaine nous ramène au conteste de la seconde guerre mondiale où la ligne gothique, baptisée "Goten Linie" par Hitler et marquant le verrou d’accès à la plaine du Pô et par là, à l’Allemagne, fut le lieu d’après batailles entre les troupes allemandes et les troupes alliées.

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
926 1 100 1 269 1 167 1 041 868 874 874 930
2011 - - - - - - - -
1 044 - - - - - - - -


Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1º janvier 2010 la population étrangère résidente était de 100 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Pays Population
1 Drapeau de l'Albanie Albanie 32
2 Drapeau de la Macédoine Macédoine 26
3 Drapeau du Maroc Maroc 16

Lieux d’intérêt[modifier | modifier le code]

Le bourg, avec son architecture médiévale, est bien inséré dans le cadre des douces collines de la région de Rimini.

  • L’église de San Rocco, située légèrement en dehors des murs, contient des peintures saintes des années 1450, 1520 et 1623.
  • Le Musée de la Ligne gothique, rappelle le passage du front entre août et septembre 1944 (armes, images et affiches de propagande).
  • le sanctuaire de la "Beata Vergine delle Grazie", situé à Trebbio (fraction de Montegridolfo).

Culture et gastronomie[modifier | modifier le code]

  • Un castello di voci, rassemblement en juillet et août, de musique lyrique et classique avec participation d’artistes nationaux et internationaux.
  • L'olio novello in tavola, dégustation et prix décernés aux meilleures huiles d’olive.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
14/06/2004 en cours Nadia Fraternali Morotti liste civique  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Cabaldo, San Pietro, Trebbio

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Mondaino, Saludecio, Sant'Angelo in Lizzola, Tavullia

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Liens externes[modifier | modifier le code]