Novafeltria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Novafeltria
Image illustrative de l'article Novafeltria
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Rimini 
Code postal 61015
Code ISTAT 099023
Code cadastral F137
Préfixe tel. 0541
Démographie
Gentilé novafeltriesi
Population 7 343 hab. (31-12-2009[1])
Densité 179 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 54′ 00″ N 12° 17′ 00″ E / 43.9, 12.2833343° 54′ 00″ Nord 12° 17′ 00″ Est / 43.9, 12.28333  
Superficie 4 100 ha = 41 km2
Divers
Saint patron Santi Pietro e Paolo
Fête patronale 29 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Novafeltria

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Novafeltria

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Novafeltria
Liens
Site web http://www.comune.novafeltria.pu.it/
rigth

Novafeltria (Marcadèn d'la Marecia en dialecte romagnol) est une commune italienne d'environ 7 000 habitants, située dans la province de Rimini, dans la région Émilie-Romagne. La petite ville est une des communes les plus peuplées de la région historique du Montefeltro.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à 293 mètres d'altitude, dans la vallée du Marecchia, à 32 km de Rimini sur la route S258 qui remonte toute la vallée[2], et à 11 km de Pennabilli . La commune est entourée de Talamello, San Leo, Torriana e Sogliano al Rubicone.

Histoire[modifier | modifier le code]

Première citation en 950 autour de l’église de San Pietro et l’oratoire de Santa Marina, la cité fut choisie comme demeure par les comtes Segni de Bologne au XVII siècle.
Initialement, en 1860, lors de l'unification de l'Italie, Novafeltria fut rattachée à la région des Marches (province de Pesaro et Urbino). Ce n'est que tout récemment, le 15 août 2009, qu'elle en a été détachée, conjointement avec six autres communes[3] du Haut-Valmarecchia, en application des résultats d'un référendum tenu les 17 et 18 décembre 2006, pour être rattachée à l'Émilie-Romagne. Sur cette modification territoriale, pourtant pleinement entrée en vigueur, a pesé jusqu'au 10 juillet 2010 le recours de la région des Marches devant la Cour constitutionnelle, qui l'a rejeté pour inadmissibilité, vue son absence de fondement, aucune loi n'ayant été violée ou enfreinte.
De 1922 à 1960, Novafeltria fut reliée par un chemin de fer qui la reliait à Rimini et au littoral de l’Adriatique. Aujourd’hui desservie par un réseau de bus.

Culture et économie[modifier | modifier le code]

  • Aujourd’hui, la cité est le centre de toutes les activités économiques de la vallée du Marecchia.
  • Le hameau de Perticara, ancien centre minier, est le siège d’un musée consacré à l’histoire des mines de soufre (les plus importantes d’Europe), ainsi qu’à des témoignages archéologiques remontant à l’âge du bronze, à la civilisation des Ombriens, Étrusques et des Romains.
  • À 900 mètres d’altitude, le mont est recouvert d’une châtaigneraie et d’une vaste pinède qui héberge un parc "Aventure".
  • Théâtre, bibliothèque, discothèque, piscine couverte, cours sportifs divers, piste cycliste, piste moto-cross et camping.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2006 en cours Vincenzo Sebastiani    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Perticara,

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Maiolo, Mercato Saraceno, Pennabilli, San Leo, Sant'Agata Feltria, Sogliano al Rubicone, Talamello, Torriana

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
3 402 4 693 5 903 8 810 7 716 5 836 6 295 6 562 6 724
2011 - - - - - - - -
7 380 - - - - - - - -


Personnalités liées à Novafeltria[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]