Massacre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Massacre (homonymie).

Un massacre est le meurtre d'une fraction non négligeable d'une population humaine ou animale[1].

Le massacre peut notamment répondre à une logique d'extermination, à une logique de punition (massacre de représailles perpétré par un régime en réponse à l'assassinat de l'une de ses personnalités) ou à une logique de terreur, comme dans le cadre d'une guerre, pour démoraliser l'ennemi. Certains massacres sont perpétrés pour des raisons religieuses (massacre de la Saint-Barthélemy) ou de représailles (massacre d'Oradour-sur-Glane). On peut également ranger dans la catégorie « massacre » des tueries civiles tenant du fait divers (comme les tueries scolaires).

Quand des massacres sont perpétrés en vue d'une extermination totale ou partielle d'un groupe sur des critères ethniques, nationaux, religieux ou raciaux, on parle de génocide.

La pratique du massacre de population date de temps immémoriaux. Les fouilles archéologiques[2] des 30 dernières années ont en effet mis en évidence que des exterminations étaient courantes notamment pour l'époque préhistorique et pour l'époque antique. Le mythe du "bon sauvage" s'en trouve donc ébranlé. L'un des plus anciens massacres connus des historiens se déroula il y a 12 000 ans sur le site de Jebel Sahara. Cette "première" bataille de l’humanité a été attestée par l’exhumation des squelettes[3]. Le XXe siècle reste néanmoins la période qui aura connu le plus grand nombre de personnes massacrées de par la puissance des moyens mis en œuvre (planification, armes destructrices).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]