Crime passionnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crime passionnel (homonymie).

Le crime passionnel désigne un meurtre ou une tentative de meurtre dont le mobile est la passion ou la jalousie amoureuse. La victime en est généralement un être aimé du tueur et l'ayant trompé.

Le crime passionnel fait souvent l'objet de législation particulière, car il est considéré que la passion amoureuse fait perdre le contrôle de soi-même dans les cas extrêmes, notamment de jalousie. Il est donc souvent moins sévèrement puni que les autres types de meurtre, que ce soit dans la loi (lois d'exceptions) ou seulement dans les faits (circonstances jugées atténuantes)[réf. nécessaire]. En France, par exemple, il est une des formes d'homicide les moins sévèrement punis. Si le crime passionnel est, en France, l'une des formes d'homicide les moins sévèrement punies, c'est sans doute la conséquence de l'influence de la doctrine positiviste italienne du XIXe siècle, au moment de l'apogée du romantisme artistique et littéraire en Europe. Cette défense a été utilisée pour faire acquitter Henriette Caillaux et le contentieux O. J. Simpson est un exemple allégué de crime passionnel.

Le crime passionnel a beaucoup inspiré la littérature policière et les scénarios de murder party.

Voir aussi[modifier | modifier le code]