Marcel Servin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marcel Servin
Fonctions
Parlementaire français
Député 1946-1951
Gouvernement Quatrième République
Groupe politique PCF
Biographie
Date de naissance 20 octobre 1918
Date de décès 26 octobre 1968
Résidence Haute-Saône

Marcel Servin est un homme politique français, né le 20 octobre 1918 à Versailles (Yvelines) et décédé le 26 octobre 1968 à Talange (Moselle).

Biographie[modifier | modifier le code]

Cheminot, Marcel Servin entre au Parti communiste français par l'intermédiaire des Jeunesses communistes dès 1934. En 1941, il entre dans la Résistance.

À partir de 1945, il prend la direction de la section des cadres du PCF, fonction à travers laquelle il participe à l'exclusion d'André Marty et de Charles Tillon en 1952. Il est également élu député de la Haute-Saône de 1946 à 1951.

Membre du bureau politique du Parti en 1954, il est alors pressenti comme le dauphin du secrétaire général Maurice Thorez. Mais à partir de la mort de Staline, il s'oppose de plus en plus à Thorez. Ses thèses khrouchtchéviennes aboutissent à sa mise en cause par la direction thorézienne du Parti à partir de 1959 : c'est l'« affaire Servin-Casanova ». Soumis à de multiples pressions, Marcel Servin finit par faire son autocritique en mai 1961, ce qui l'amène à son éviction de la direction, vers un poste de permanent du Parti en Moselle.