Médaille de la résistance armée 1940-1945

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Médaille de la résistance armée 1940-1945
Illustration.
Avers
Médaille de la résistance armée 1940-1945
Conditions
Décerné par Drapeau de la Belgique Belgique
Type Décoration commémorative
Décerné pour Service dans la résistance ou les renseignements
Éligibilité Citoyens belges
Détails
Statut Plus décernée
Campagne Seconde Guerre mondiale
Statistiques
Création 16 février 1946
Ordre de préséance
Précédent Inférieur
Équivalent
Supérieur
Suivant
Illustration.
Revers de la Médaille de la résistance armée 1940-1945

La Médaille de la résistance armée 1940-1945 (néerlandais : Medaille van de Gewapende Weerstand 1940-1945) était une décoration de guerre du Royaume de Belgique créée par l'arrêté du Régent du 16 février 1946. Elle était décernée à tous les membres de la résistance belge et aux agents des services de renseignement ayant participé à une action armée en territoire occupé durant la Seconde Guerre mondiale. Elle pouvait être décernée à titre posthume.

Insigne[modifier | modifier le code]

La Médaille de la résistance armée 1940-1945 était une médaille circulaire d'un diamètre de 39 mm frappée de bronze. À son avers, l'image en relief du profil gauche du torse d'une femme, son regard vers la droite et son poing droit fermé en signe de résistance envers la volonté de l'ennemi occupant. Le revers arborait l'inscription en relief "1940" "RESISTERE" "1945" lu sur trois lignes, superposé sur une couronne de lauriers longeant la bordure complète de la médaille.

La médaille était suspendue par un anneau passant latéralement au travers d'un barillet de suspension au haut de la décoration, à un ruban noir de soie moirée avec deux bandes longitudinales rouges de 1 mm de large distantes l'un de l'autre de 5 mm, et de deux bandes vertes de 4 mm de large aux bordures du ruban. Les couleurs du ruban étaient symboliques, le vert pour l'espoir de la libération, le rouge pour le sang versé par les membres de la résistance, le noir signifiant les jours sombres de l'occupation et/ou la nature clandestine de la résistance.

Récipiendaires illustres (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté royal du Régent du 16 février 1946 créant la Médaille de la résistance armée 1940-1945
  2. La liste des récipiendaires provient des nécrologies de ces derniers sur le site ARS MORIENDI cité plus bas

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Quinot H., 1950, Recueil illustré des décorations belges et congolaises, 4e Edition. (Hasselt)
  • Cornet R., 1982, Recueil des dispositions légales et réglementaires régissant les ordres nationaux belges. 2e Ed. N.pl., (Bruxelles)
  • Borné A.C., 1985, Distinctions honorifiques de la Belgique, 1830-1985 (Bruxelles)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]