Organisation militaire belge de résistance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Organisation Militaire Belge de Résistance
Écusson de l'O.M.B.R.
Écusson de l'O.M.B.R.

Période 1940
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Type Réseau de résistance armée
Effectif 3 112 personnes
Guerres Seconde Guerre mondiale

L’Organisation Militaire Belge de Résistance ou OMBR[1] était l'un des mouvements de la résistance intérieure belge face à l'occupant nazi durant la Seconde Guerre mondiale. Fondée en 1940, elle n'adoptera l'acronyme O.M.B.R. qu'en juillet 1942[2]. L'OMBR restera, la guerre durant, une faction relativement petite compte tenu de son effectifs de 3112 hommes et femmes[3]. L'acronyme du groupe fut délibérément choisi en raison de son homophonie avec le terme « ombre ». Leur devise était « Mieux vaut mourir que trahir ».

Leur serment était: "Je jure fidélité à la Patrie, d'observer la loi et la constitution du peuple belge, d'obéir à mes chefs, de ne jamais trahir"[2].


Membres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Belgische Militaire Weerstandsorganisatie (BMWO) en néerlandais
  2. a et b Le livre d'or de la Résistance belge, publié par le Ministère de la Défense nationale, Les éditions Leclercq, Bruxelles, 1949, p. 144 et sq.
  3. « Souvenir et Memoire » [PDF], www.bel-memorial.org (consulté le 29 December 2012), p. 2

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Herman Bodson, Agent for the Resistance : a Belgian saboteur in World War II. College Station: Texas A & M Univ. Press, 1994. (ISBN 9780890966075).
  • (en) Herman Bodson, Downed Allied airmen and evasion of capture : the role of local resistance networks in World War II. Jefferson, N.C. McFarland, 2005. (ISBN 0786422165).