Médaille de Liège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Médaille de Liège
Illustration.
Avers
Médaille de Liège
Conditions
Décerné par Drapeau de la Belgique Belgique
Type Médaille commémorative de campagne
Décerné pour Participation à la défense de Liège en 1914
Éligibilité Civils et militaires
Détails
Statut Plus décernée
Campagne Première Guerre mondiale
Statistiques
Création Avril 1920
Première attribution Avril 1920
Ordre de préséance
Précédent Inférieur
Équivalent
Supérieur
Suivant
Illustration.
Revers
Lieutenant-général Gérard Leman, commandant des défenses de Liège

La Médaille de Liège (néerlandais : Medaille van Luik) était une médaille commémorative de campagne décernée par la ville de Liège à ses défenseurs contre l'attaque allemande de 1914. Elle fut décernée pour la première fois en avril 1920 dans une cérémonie présidée par le duc de Brabant (futur roi Léopold III) et le lieutenant-général comte Gérard Leman, commandant militaire des défenses de Liège durant la bataille qui s'y déroula du 5 au 16 août 1914. La défense acharnée de la ville força les allemands à faire appel à de l'artillerie de très gros calibres spécialisée contre les fortifications.

Statut[modifier | modifier le code]

La Médaille de Liège était décernée aux militaires belges, en grand nombre membres de la 3e division, qui participèrent à la défense de la ville de Liège entre le 5 et le 16 août 1914. Plus tard, elle fut également décernée aux résidents de la ville de Liège qui y furent condamnés à l'emprisonnement par un tribunal allemand suite de la bataille et qui reçurent la médaille du prisonnier politique.

Bien que de caractère non officiel étant décernée par la ville de Liège et non par l'État, telle était la fierté nationale et le prestige entourant la vaillante défense de la ville, que son port fut toléré sur l'uniforme militaire.

Insigne[modifier | modifier le code]

La Médaille de Liège était une médaille circulaire frappée de bronze d'un diamètre de 35 mm avec un rebord de 2 mm relevé sur les deux côtés. Étant officieuse, certains bénéficiaires donnèrent un fini argenté ou doré à leur médaille. Le bord relevé portait des feuilles de laurier des deux côtés sur sa complète circonférence. L'avers portait l'image en relief de l'emblème héraldique de la ville de Liège (Perron de Liège) superposé à une Légion d'honneur française et scindant verticalement le millésime « 19 » « 14 ». Le long de la circonférence, l'inscription en relief « LA VILLE DE LIÈGE A SES VAILLANTS DEFENSEVRS ». Le revers portait l'image en relief d'une scène de combat, des soldats combattant sur la rive de la Meuse près d'une casemate partiellement détruite.

La médaille était suspendue par deux anneaux entrelacés, à un ruban de soie moirée d'une largeur de 38 mm à moitié rouge et à moitié jaune, les couleurs de la ville de Liège.

Récipiendaires illustres (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Quinot H., 1950, Recueil illustré des décorations belges et congolaises, 4e Édition. (Hasselt)
  • Cornet R., 1982, Recueil des dispositions légales et réglementaires régissant les ordres nationaux belges. 2e Ed. N.pl., (Bruxelles)
  • Borné A.C., 1985, Distinctions honorifiques de la Belgique, 1830-1985 (Bruxelles)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]