Décoration commémorative du 50e anniversaire de la création des chemins de fer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Décoration commémorative du 50e anniversaire de la création des chemins de fer 1834-1884
Illustration.
Avers
Décoration Commémorative du 50e Anniversaire de la Création des Chemins de Fer
Conditions
Décerné par Drapeau de la Belgique Belgique
Type Décoration commémorative
Décerné pour Coopération à la construction ou opération des chemins de fer de l'État
Éligibilité Citoyens belges
Détails
Statut Plus décernée
Statistiques
Création 30 avril 1884
Précédent Inférieur
Équivalent
Supérieur
Suivant
Avers (gauche) et revers (droite) de la médaille
« Le Belge » première locomotive construite en Belgique 1835

La Décoration commémorative du 50e anniversaire de la création des chemins de fer 1834-1884 (néerlandais : Commemorative Decoratie van de 50e Verjaardag van de Schepping van de Spoorwegen 1834-1884) est une décoration commémorative belge soulignant le 50e anniversaire de la loi du 1er mai 1834 ordonnant la création des chemins de fer en Belgique. Elle fut instaurée par décret royal du roi Léopold II le 30 avril 1884[1] sur la proposition des ministres des Travaux Publics et de l'Intérieur, son statut fut ratifié par un décret royal ultérieur le 11 juillet 1884[2].

Statut[modifier | modifier le code]

La Décoration commémorative du 50e anniversaire de la création des chemins de fer était attribuée aux fonctionnaires, employés et agents commissionnés par les départements des travaux publics ou de l'intérieur qui, durant leur emploi, en date du 1er mai 1884, avaient un minimum de 25 années de bons et loyaux services et avaient collaboré à la construction ou à l'exploitation des chemins de fer de l'État[1].

Suite à une proposition faite par les ministres des chemins de fer, des postes et télégraphes, de l'agriculture, de l'industrie et des travaux publics, la loi fut modifiée par décret royal le 11 juillet 1884 pour inclure en tant que récipiendaires potentiels, toujours selon les conditions d'attribution énoncés dans le précédent décret en date du 30 avril 1884, les fonctionnaires et les employés concédés, ainsi que les fonctionnaires, employés et agents commissionnés retraités[2].

Insigne[modifier | modifier le code]

La Décoration commémorative du 50e anniversaire de la création des chemins de fer était une croix de malte émaillée en blanc avec un médaillon central légèrement convexe émaillé de bleu foncé. La croix était bordée d'or avec de petites boules dorées aux huit extrémités de ses bras. L'avers du médaillon central portait l'emblème doré des chemins de fer de l'époque, une roue ailée sur six flèches pointant dans des directions différentes, le tout sous la couronne royale de Belgique. Son revers portait le monogramme doré du roi Léopold II sur un fond émaillé blanc entouré par un anneau émaillé bleu foncé arborant la date dorée « 1 MAI » au sommet, « 1834 » en bas à gauche et « 1884 » en bas à droite, trois petites étoiles dorées à cinq pointes séparaient les trois inscriptions[1].

La décoration était suspendu par un anneau passant latéralement au travers d'une suspension en forme de boule fixé au haut de la décoration sur une base ornée, à un ruban de soie moirée bleue avec deux rayures longitudinales rouges près des rebords[1].

Récipiendaires (liste partielle)[modifier | modifier le code]

  • Ministre d'état Jules Le Jeune[3]

Médaille[modifier | modifier le code]

Une médaille fut aussi créée dans le but de récompenser les membres du personnel ouvrier des chemins de fer de l'État. Elle était conforme au modèle de la décoration mais arborait des rayons entre ses bras, était frappée entièrement de bronze et était dépourvue d'émaux. Elle était décernée aux ouvriers actifs ou pensionnés des chemins de fer belges qui, en date du 1er mai 1884, avaient coopéré à la construction ou à l'exploitation des chemins de fer de l'État pendant une période d'au moins 25 ans de bons et loyaux services[2].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Arrêté royal du 30 avril 1884 créant la Décoration Commémorative du 50e Anniversaire de la Création des Chemins de Fer en Belgique 1834-1884 », Journal des administrations communales Volume 6,‎ 1888 (consulté le 25 septembre 2012)
  2. a, b et c « Arrêté royal du 11 juillet 1884 amendant le statut de la Décoration Commémorative du 50e Anniversaire de la Création des Chemins de Fer en Belgique 1834-1884 », Journal des administrations communales Volume 6,‎ 1888 (consulté le 25 septembre 2012)
  3. « Nécrologie de Jules Le Jeune », ARS MORIENDI,‎ 6 juillet 2012 (consulté le 25 septembre 2012)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Quinot H., 1950, Recueil illustré des décorations belges et congolaises, 4e Édition. (Hasselt)
  • Cornet R., 1982, Recueil des dispositions légales et réglementaires régissant les ordres nationaux belges. 2e Ed. N.pl., (Bruxelles)
  • Borné A.C., 1985, Distinctions honorifiques de la Belgique, 1830-1985 (Bruxelles)