Médaille commémorative de la guerre 1940-1945

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Médaille commémorative de la guerre 1940-1945
Image illustrative de l'article Médaille commémorative de la guerre 1940-1945
Avers de la médaille

Type Médaille militaire
Décerné pour Service dans l'armée belge entre le 10 mai 1940 et le 7 mai 1945
Statut plus décernée
Chiffres
Date de création 16 février 1945

Image illustrative de l'article Médaille commémorative de la guerre 1940-1945
Ruban de la Médaille commémorative de la guerre 1940-1945
Revers de la médaille
Officier dans l'armée et chef de groupe de la résistance Henri Bernard, un récipiendaire de la Médaille commémorative de la guerre 1940-1945
Major Richard Winters, un officier américain du 101e régiment aéroporté et récipiendaire de la Médaille commémorative de la guerre 1940-1945

La Médaille commémorative de la guerre 1940-1945 (néerlandais : Herinneringsmedaille van de Oorlog 1940-1945) était une décoration militaire belge. Elle fut établie par arrêté du Régent le 16 février 1945 en reconnaissance aux hommes et femmes belges qui servirent durant la Seconde Guerre mondiale du côté des Alliés. Elle fut également décernée aux membres belges de la résistance et de la marine marchande. Un amendement ultérieur à son décret permettra de la décerner à des militaires étrangers s'étant mérité la Croix de guerre belge.

Insigne[modifier | modifier le code]

La médaille est circulaire. Elle est faite de bronze. La face avers montre le signe V de la victoire et un lion rugissant; sur les côtés gauche et droit sont gravés les années 1940 et 194. Sur le revers est gravé en néerlandais et français : Herinneringsmedaille van den Oorlog 1940-1945 - Médaille Commémorative de la Guerre 1940-1945.

Le ruban est jaune avec 3 fines bandes noir, blanche, noir sur les bords.

Beaucoup d’agrafes sont autorisées à être attachées sur le ruban :

  • les sabres croisés indiquent un service au combat durant la campagne de 1940 ou dans la résistance armée,
  • les ancres croisées indiquent un service en combat naval,
  • les éclairs croisés indiquent une participation dans les renseignements,
  • un petit lion indique une mention à l'ordre du jour,
  • une croix rouge émaillée indique une blessure au combat,
  • une étoile de bronze par année de captivité comme prisonnier de guerre
  • une étoile indique un service dans les troupes coloniales,
  • une couronne indique un volontaire,
  • de nombreuses barrettes de participation à une campagne (certaines sont droites, d'autres ellipsoïdes):
    • Barrettes droites:
      • Ardennes
      • Ardennes belges
      • Atlantique nord
      • Bataille d'Angleterre
      • Bataille de Belgique 1940
      • Beauquesne
      • Belgique
      • Campagne d'Allemagne
      • Campagne de Hollande
      • Canal Albert
      • Canal Albert-Kanne
      • Canal de Terneuzen
      • Canal de Wessem
      • Dieppe
      • Emden
      • Escaut
      • Flandres 1940
      • Frontière
      • Italie
      • Knesselare
      • La Dendre 1940
      • La Gette
      • La Lys 1940
      • Liège 1940
      • Manche
      • Namur 1940
      • Nevele
      • Normandie
      • Oldenburg
      • Ronsele
      • Vinkt
      • Walcheren
      • Winterbeek
      • Yougoslavie
      • Zelzate
      • Zwinjndrecht
    • Barrettes ellipsoïdes:
      • Allemagne 1944-1945
      • France 1944
      • Pays-Bas 1944-1945
      • Tchécoslovaquie 1945
      • Ardennes 1944-1945

Récipiendaires illustres (liste partielle)[modifier | modifier le code]

  • Lieutenant-général le baron Charles de Cumont
  • Lieutenant-général Albert Baron Crahay
  • Lieutenant-général de cavalerie Marcel Jooris
  • Lieutenant-général Roger Dewandre
  • Lieutenant-général Ernest Engelen
  • Lieutenant-général le chevalier Louis Teysen
  • Lieutenant-général Constant Weyns
  • Lieutenant-général de Gendarmerie August Van Wanzeele
  • Lieutenant-général aviateur Armand Crekillie
  • Major-général Maurice Jacmart
  • Amiral divisionaire Léon Lurquin
  • Vice Amiral aviateur le chevalier André Schlim
  • Major-général de cavalerie Jules François Gaston Everaert
  • Lieutenant-général Jean-Baptiste Piron
  • Lieutenant-général Jules Joseph Pire
  • Lieutenant-général de cavalerie le chevalier Maximilien de Neve de Roden
  • Lieutenant-général Alphonse Verstraete
  • Major-général le baron Georges Danloy
  • Lieutenant-général le baron Raoul de Hennin de Boussu-Walcourt
  • Lieutenant-général Joseph Leroy
  • Lieutenant-général de cavalerie Jules De Boeck
  • Lieutenant-général Fernand Vanderhaeghen
  • Lieutenant-général Robert Oor
  • Lieutenant-général Libert Elie Thomas
  • Lieutenant-général Léon Bievez
  • Major-général de cavalerie le baron Beaudoin de Maere d’Aertrycke
  • Major-général Lucien Van Hoof
  • Major-général Jean Buysse
  • Major-général Paul Jacques
  • Contre amiral Georges Timmermans
  • Major-général aviateur Norbert Leboutte
  • Lieutenant-général de Gendarmerie Louis Joseph Leroy
  • Lieutenant-général de Gendarmerie Oscar-Eugène Dethise
  • Aumônier Général Louis Kerremans
  • Comte Pierre Harmel
  • Victor Michel, Réseau Socrate

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du Régent du 16 février 1945 créant la Médaille commémorative de la guerre 1940-1945
  2. La liste des récipiendaires provient des nécrologies de ces derniers sur le site ARS MORIENDI cité plus bas

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Quinot H., 1950, Recueil illustré des décorations belges et congolaises, 4e Edition. (Hasselt)
  • Cornet R., 1982, Recueil des dispositions légales et réglementaires régissant les ordres nationaux belges. 2e Ed. N.pl., (Bruxelles)
  • Borné A.C., 1985, Distinctions honorifiques de la Belgique, 1830-1985 (Bruxelles)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]