Croix du prisonnier politique 1940-1945

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Croix du prisonnier politique 1940-1945
Illustration.
Avers
Croix du prisonnier politique 1940-1945
Conditions
Décerné par Drapeau de la Belgique Belgique
Type Décoration commémorative
Décerné pour Arrestation et détention par les Allemands en tant que prisonnier politique
Éligibilité Citoyens belges
Détails
Statut Plus décernée
Campagne Seconde Guerre mondiale
Statistiques
Création 13 novembre 1947
Ordre de préséance
Précédent Inférieur
Équivalent
Supérieur
Suivant
Illustration.
Revers de la Croix du Prisonnier Politique 1940-1945
Docteur Ivan Colmant, un récipiendaire de la Croix du Prisonnier Politique 1940-1945

La Croix du prisonnier politique 1940-1945 (néerlandais : Het Politieke Gevangenkruis 1940–1945) était une décoration commémorative belge créée par arrêté du Régent le 13 novembre 1947. Elle était décernée aux citoyens belges qui furent arrêtés et emprisonnés par les Allemands au titre de prisonniers politiques durant la Seconde Guerre mondiale. La croix pouvait être accordée à titre posthume et portée par la veuve, la mère ou le père du défunt.

Insigne[modifier | modifier le code]

La Croix du prisonnier politique 1940-1945 était une croix pattée argentée d'une largeur de 37 mm avec un médaillon central d'un diamètre de 2 cm entouré d'un fil de fer barbelé en relief sur les deux côtés de la décoration. L'avers du médaillon arborait un triangle inversé émaillé de rouge et portant un lettre "B" en émail noir à son centre. Le triangle rouge avec le B noir représentait l'insigne que les internés devaient porter les identifiant en tant que prisonniers politiques belges. Au revers, le médaillon était émaillé de noir et arborait les millésimes argentés "1940" et "1945" sur deux lignes.

La croix était suspendue par un anneau passant latéralement au travers d'un barillet de suspension au haut de la décoration, à un ruban blanc de soie moirée d'une largeur de 38 mm avec des bandes longitudinales bleues larges de 3mm et équidistantes de 3mm. Le blanc et le teint de bleu du ruban représentaient les couleurs des uniformes des prisonniers.

Des barrettes argentées arborant jusqu'à quatre étoiles à cinq ou six pointes pouvaient être portées sur le ruban. Chaque étoile individuelle représentait six mois d'emprisonnement. Par contre, certains récipiendaires optèrent pour des étoiles individuelles portées directement sur le ruban. Une barrette en émail noir était portée sur le ruban au-dessus des barrettes argentées lorsque la décoration était attribuée à titre posthume.

Récipiendaires illustres (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté royal du Régent du 13 November 1947 créant la Croix du prisonnier politique 1940-1945
  2. La liste des récipiendaires provient des nécrologies de ces derniers sur le site ARS MORIENDI cité plus bas

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Quinot H., 1950, Recueil illustré des décorations belges et congolaises, 4e Edition. (Hasselt)
  • Cornet R., 1982, Recueil des dispositions légales et réglementaires régissant les ordres nationaux belges. 2e Ed. N.pl., (Bruxelles)
  • Borné A.C., 1985, Distinctions honorifiques de la Belgique, 1830-1985 (Bruxelles)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]