Lycaena phlaeas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Cuivré commun ou Bronzé (Lycaena phlaeas) est une espèce d'insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Lycaeninae et du genre Lycaena.


Description[modifier | modifier le code]

Imago[modifier | modifier le code]

Le Cuivré commun est un petit papillon qui présente un certain dimorphisme suivant les générations et suivant les sous-espèces. Le dessus des ailes antérieures est cuivre, plus ou moins suffusé de marron alors que les ailes postérieures sont marron bordées d'une large bande cuivre.

Le revers de l'aile antérieure est orange orné de points noirs cerclés de blanc et bordé de beige alors que le revers des ailes postérieures est beige à marron clair suivant les sous-espèces.

Une queue en n2 est plus ou moins visible.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Chenille[modifier | modifier le code]

La chenille, petite et trapue, possède une tête rétractile marron vert et un corps vert avec une bande dorsale et une paire de bandes latérales d'une couleur variant du pourpre au rose[1].

Chrysalides[modifier | modifier le code]

Les chrysalides beiges sont ornées de points marron.

Espèce proche ou ressemblante[modifier | modifier le code]

Le Cuivré fuligineux (Lycaena tityrus) sous certaines de ses formes lui est très proche.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernage[modifier | modifier le code]

Suivant les lieux dans son aire de répartition, il vole en deux ou trois générations de mai à octobre ou de février à octobre, et même toute l'année en plusieurs générations aux îles Canaries.

Il hiverne à l'état de jeune chenille.

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont des Rumex (ou oseilles sauvages) : Rumex longifolius, Rumex crispus et Rumex acetosa.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Répartition
Le cuivré commun est présent dans toutes les régions tempérées de l'hémisphère nord Europe, Asie tempérée, Japon, de l'Afrique du Nord jusqu'au Kenya. Il est aussi présent en Amérique du Nord[2],[3].

Il est présent dans tous les départements de France métropolitaine[4].

Habitat
C'est un lépidoptère qui aime les friches.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Lycaena phlaeas a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1761, sous le nom initial de Papilio phlaeas[5]. La localité type est la Suède.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Papilio phlaeas Linnaeus, 1753 Protonyme
  • Papilio virgaureae Scopoli, 1763[6]
  • Papilio timeus Cramer, 1777 [7]
  • Lycaena phlaeas aestivus Zeller, 1847[8]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • En français : le Cuivré commun, le Bronzé
  • En anglais : Small Copper ou Common Copper ou American Copper
  • En allemand : Kleiner Feuerfalter
  • En néerlandais : Kleine vuurvlinder

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces
  • Lycaena phlaeas phlaeas
Synonymie pour cette sous-espèce
Hesperia eleus Fabricius, 1798[9]
Lycaena phlaeas f. caerulopunctata Rühl, 1895[10]
Chrysophanus phlaeas ab. oberthuri Blachier, 1908[11]
  • Lycaena phlaeas abbottii (Holland, 1892) présent au Kenya et en Tanzanie.
  • Lycaena phlaeas americana Harris, 1862 ;
  • Lycaena phlaeas arctodon Ferris, 1977 ;
  • Lycaena phlaeas arethusa (Wolley-Dod, 1907).
  • Lycaena phlaeas chinensis (Felder, 1862).
  • Lycaena phlaeas coccinea (Ford)
  • Lycaena phlaeas comedarum (Grum-Grshimailo, 1890) présent en Inde.
  • Lycaena phlaeas daimio (Seitz, [1909]) aux iles Kuriles
  • Lycaena phlaeas eleus dans les îles Britanniques[12]
  • Lycaena phlaeas ethiopica (Poulton, 1922) présent en Ouganda.
  • Lycaena phlaeas feildeni (McLachlan, 1878)
  • Lycaena phlaeas flavens (Ford)
  • Lycaena phlaeas hibernica en Irlande.
  • Lycaena phlaeas hypophlaeas (Boisduval, 1852) présent en Sibérie et dans l'Altaï.
  • Lycaena phlaeas kamtschatica (P. Gorbunov, 1994)
  • Lycaena phlaeas oxiana (Grum-Grshimailo, 1890).
  • Lycaena phlaeas phlaeoides Staudinger, 1901 ; à Madère.
  • Lycaena phlaeas polaris (Courvoisier, 1911) en Laponie norvégienne, Oural.
  • Lycaena phlaeas pseudophlaeas (Lucas, 1866) présent en Éthiopie.
  • Lycaena phlaeas shima (Gabriel, 1954) présent en Arabie.
  • Lycaena phlaeas stygiana (Butler, 1880) présent en Inde[13].


Génétique et évolution de l'espèce[modifier | modifier le code]

Le Cuivré commun était présent dans toute la France métropolitaine depuis le paléolithique[14]

Lycaena phlaeas et l'Homme[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D.J. Carter et B. Hargreaves, Guide des chenilles d'Europe, Delachaux et Niestlé, 2001, ISBN 2-603-00639-8
  2. Butterflies and moths of North America
  3. biodiversité au Canada
  4. lepinet
  5. Linnaeus, 1761; Fauna Suecica (Edn 2): 285
  6. Scopoli, 1763; Ent. Carniolica: 18
  7. Cramer, [1777]; Uitl. Kapellen 2 (9-16): pl. 186, f. E, F
  8. Zeller, 1847; Isis von Oken 1847 (2): 158
  9. Fabricius, 1798; Ent. Syst. (Suppl.): 430
  10. Rühl, 1895; in Heyne, Palaearkt. Grossschmett. 1 : 218
  11. Blachier, 1908; Ann. Soc. ent. Fr. 77 (2) : 217, pl. 4, f. 7
  12. UK butterflies
  13. funet
  14. INPN archéologie

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)
  • Lafranchis Tristan, Papillons d'Europe, éd. Diatheo, 2007.