Liste des comtes de Comminges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article contient une liste des comtes de Comminges, une région naturelle de France au sud du département de la Haute-Garonne.

Comtes héréditaires[modifier | modifier le code]

d'argent, à la croix pattée de gueules[1],[2].
Une première mauvaise transcription des armoiries a modifié le blason au XVIIe siècle : de gueules aux quatre otelles d'argent apointées et posées en sautoir (illustration ci-dessus)[1] , puis même en otelles adossées en sautoir[3].

On croyait à tort que les premiers comtes de Comminges étaient issus des comtes d'Aragon. En fait, ils sont probablement des seigneurs de l'entourage des comtes de Toulouse.

- marié à Arsinde comtesse de Carcassonne
  • Avant 970-vers 1000 : Roger Ier le Vieux, comte de Carcassonne et d'un tiers du Comminges.
- marié avant 970 à Adélaïs, probablement de Melgueil[4].
  • Vers 979 : Arnaud II, comte, fils probable d’Arnaud (lui-même fils de Roger de Comminges (frère d’Arnaud Ier) et fils certain d'Adélaïde, remariée ensuite à Roger Ier[4].
  • Avant 988-vers 1035 : Eudes, comtes de Comminges, frère probable du précédent[4].
  • Vers 1003-vers 1035 : Roger II, comtes de Comminges, frère du précédent[4].
  • Vers 1035-vers 1070 : Arnaud III, fils de Roger II.
  • Vers 1070-avant 1105 : Roger III, fils du précédent.
  • Avant 1105-après 1145 : Bernard Ier, fils du précédent.
- marié à Dias de Samatan
  • Avant 1105- 1153 : Bernard II, fils du précédent
  • 1153-1176 : Dodon de Samatan, frère du précédent, comte de Comminges sous le nom de Bernard III
- marié à une fille illégitime d’Alphonse Jourdain, comte de Toulouse
  • 1176-1225 : Bernard IV († 1225), fils du précédent
- marié en 1180 (séparés en 1192) en premières noces à Béatrix III de Marsan, comtesse de Bigorre, fille de Centulle III de Marsan, comte de Bigorre, et de Mabille des Baux
- marié en 1195 (séparés peu après) en secondes noces à Comtors de la Barthe, fille d’Arnaud Guillaume, vicomte de la Barthe
- marié en 1197 (séparés en 1201) en troisièmes noces à Marie de Montpellier, fille de Guilhem VIII, seigneur de Montpellier et d’Eudoxie Comnène
  • 1225-1241 : Bernard V († 1241), fils du précédent et de Comtors de la Barthe
- marié à Cécile de Foix, fille de Raymond Roger, comte de Foix, et de Philippe
  • 1241-1295 : Bernard VI († 1295), fils du précédent
- marié à Thérèse
- marié à Laure de Montfort, fille de Philippe II, seigneur de Castres et de Jeanne de Lévis
- marié en premières noces à Puelle d’Armagnac, fille de Géraud VI, comte d’Armagnac et de Mathe de Béarn.
- marié en secondes noces à Marguerite, vicomtesse de Turenne, fille de Raymond VI, vicomte de Turenne
- marié en troisièmes noces à Mathe, fille de Bernard, baron de l’Isle-Jourdain, et de Marguerite de Foix
  • 1336-1339 : Jean Ier († début 1339), fils du précédent et de Mathe de l'Isle-Jourdain
  • 1339-1341 : Pierre Raymond Ier († 1341), frère de Bernard VIII
- marié à Françoise de Fézensac
- marié en 1350 à Jeanne de Comminges, fille de Bernard VIII, comte de Comminges, et de Mathe de l’Isle Jourdain
  • 1376-1443 : Marguerite[5] (1363 † 1443), fille des précédents.
- mariée en premières noces en 1378 à Jean III († 1391), comte d’Armagnac
- mariée en secondes noces en 1392 avec Jean II d’Armagnac († 1402), vicomte de Fézensaguet et comte de Pardiac
- mariée en troisièmes noces en 1419 avec Mathieu de Foix († 1453).
À sa mort, Marguerite de Comminges lègue ses domaines au roi de France. Mathieu de Foix en garde cependant la jouissance.

Comtes viager[modifier | modifier le code]

Le Comminges est donné ensuite en viager à :

  • 1461-1473 : Jean de Lescun († 1473), dit le bâtard d’Armagnac
  • 1478-1490 : Odet d’Aydie († 1490), marié à une cousine du précédent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Foix Story
  2. EarlyBlazon
  3. La banque du blason
  4. a, b, c, d et e Christian Settipani, La Noblesse du Midi Carolingien, Oxford, Linacre College, Unit for Prosopographical Research, coll. « Prosopographica et Genealogica »,‎ 2004, 388 p. (ISBN 1-900934-04-3), p. 67-72
  5. a, b et c (de) Detlev Schwennicke, Europäische Stammtafeln, vol. III,‎ 1983, p. 405

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]