Lars Leijonborg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lars Leijonborg
Lars Leijonborg, le 16 septembre 2006
Lars Leijonborg, le 16 septembre 2006
Fonctions
Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche de la Suède
12 septembre 200717 juin 2009
Premier ministre Fredrik Reinfeldt
Prédécesseur Lui-même (Recherche)
Jan Björklund (Écoles)
Successeur Tobias Krantz
Ministre de l'Éducation et de la Recherche
6 octobre 200611 septembre 2007
Premier ministre Fredrik Reinfeldt
Prédécesseur Leif Pagrotsky
Successeur Lui-même (Recherche)
Jan Björklund (Éducation)
Président du Parti du Peuple - Les Libéraux
15 mars 19977 septembre 2007
Prédécesseur Maria Leissner
Successeur Jan Björklund
Biographie
Nom de naissance Lars Erik Ansgar Leijonsborg
Date de naissance 21 novembre 1949 (65 ans)
Lieu de naissance Täby, Suède
Parti politique Parti du Peuple - Les Libéraux
Diplômé de Université de Stockholm
Profession Journaliste
Consultant

Lars Leijonborg

Lars Erik Ansgar Leijonborg, né le 21 novembre 1949 à Täby, est un homme politique suédois membre du Parti du Peuple - Les Libéraux (FpL), dont il a été président.

Il a été ministre de l'Éducation et de la Recherche de la Suède de 2006 à 2007, puis ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche de 2007 à 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bien que né dans la commune de Täby, il a grandi à Solna, au nord de Stockholm. Il a obtenu un baccalauréat en sciences de sciences sociales à l'Université de Stockholm en 1974.

Il a travaillé comme secrétaire du conseil d'administration du comté de Stockholm de 1973 à 1975, et du président du Parti du peuple (Fp) en 1976. Il a également occupé divers postes au sein de cabinets ministériels pendant deux ans à partir de cette année-là.

En 1983, il est devenu pour un an rédacteur en chef du magazine NU, avant d'être nommé directeur de Svenska Managementgruppen AB entre 1984 et 1990.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Au sein du parti libéral[modifier | modifier le code]

Il prend la tête de l'organisation de jeunesse du Parti du peuple en 1971. Sept ans plus tard, il est nommé chef du secrétariat du groupe du parti au Riksdag, puis devient secrétaire général de la formation en 1980 pour trois ans.

Désigné second Vice-président du FpL en 1990, Lars Leijonborg en est élu président le 15 mars 1997. Malgré la déroute du parti aux législatives de 1998, il réussit à se maintenir en fonction. Au scrutin suivant, le FpL obtient son meilleur score depuis les élections de 1985.

Ayant négocié la formation de l'Alliance pour la Suède avec trois autres partis de centre-droit en 2004, il mène de nouveau son parti aux élections de 2006, au cours desquelles il perd près de six points et 20 sièges sur 48 sans toutefois empêcher la coalition de s'imposer.

Le 23 avril 2007, il annonce son intention de démissionner, qui se concrétise le 7 septembre suivant. Il est alors remplacé par Jan Björklund.

Au sein des institutions[modifier | modifier le code]

En 1985, il est élu député au Riksdag. Six ans plus tard, il est porté à la présidence du groupe parlementaire de son parti et occupe cette fonction jusqu'en 1997.

À la suite de la victoire de l'Alliance pour la Suède aux élections législatives du 17 septembre 2006, Lars Leijonborg est nommé ministre de l'Éducation et de la Recherche par Fredrik Reinfeldt le 6 octobre. À peine dix jours plus tard, il doit assurer l'intérim du ministère de la Culture, situation qui cesse dès le 24 octobre.

Après avoir été remplacé par Jan Björklund à la direction du FpL, une modification des attributions entre eux s'opère et Leijonborg devient ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche le 11 septembre 2007. Il démissionne le 17 juin 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :