La Jeune Fille à la perle (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Jeune Fille à la perle (homonymie).

La Jeune Fille à la perle

Titre original Girl with the Pearl Earring
Réalisation Peter Webber
Scénario Olivia Hetreed
d'après le roman de Tracy Chevalier
Acteurs principaux
Sociétés de production Lions Gate Films
Pathé
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Genre Drame
Sortie 2003
Durée 100 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Jeune Fille à la perle (Girl with the Pearl Earring) est un film britannico-luxembourgeois réalisé par Peter Webber, sorti en 2003.

Il s'agit de l'adaptation du roman de Tracy Chevalier, La Jeune Fille à la perle, lui-même inspiré par le tableau éponyme de Johannes Vermeer.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Delft, au XVIIe siècle, l'âge d'or de la peinture hollandaise.

Pour aider ses parents dans la misère, la jeune et ravissante Griet se fait engager comme servante dans la maison du peintre Johannes Vermeer. Elle s'y occupe du ménage et des six enfants du maître. La famille Vermeer vit des difficultés économiques mais ne veut pas que cela se sache. Peu à peu, la maîtresse de maison développe envers Griet une terrible jalousie. Et Cornélia, une des filles, qui déteste Griet, tente de pousser la jeune servante à bout. Griet doit donc se faire discrète et très obéissante. Les choses se compliquent quand le peintre la remarque et découvre sa sensibilité, sa douceur. Il l'introduit peu à peu dans son univers. À mesure que s'affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Différences entre le film et le roman[modifier | modifier le code]

  • Le film est volontairement plus elliptique que le roman, plus recentré sur la relation Griet-Vermeer. De nombreux événements relatifs à la vie personnelle de Griet[1], comme ses frères et sœurs, l'accident de son père, son mariage avec Pieter (on voit juste sa robe de mariée pendue à un crochet dans la dernière scène) ainsi que leurs enfants Jan et Frans[2], ne sont pas abordés dans le film.
  • Dans le roman, l'ami de Vermeer, Van Leeuwenhoek (interprété par David Morrissey, mais coupé au montage[3]) avertit Griet de ne pas trop s'approcher de son maître. Il est absent dans le film, et cet avertissement est prononcé par Pieter.
  • Dans le livre, la relation entre Griet et Tanneke est difficile, alternant entre une franche hostilité et une indifférence feinte, principalement en raison de la jalousie qu'éprouve Tanneke envers Griet, à cause de sa proximité avec le maître de la maison.
  • Dans le roman, Griet se perce elle-même les deux oreilles, sur l'ordre de Vermeer, alors que c'est celui-ci qui lui perce le lobe gauche dans le film, laissant intact le droit.

Bande originale[modifier | modifier le code]

La bande originale a été composée par Alexandre Desplat, qui a entre autres composé les musiques de The Queen, De battre mon cœur s'est arrêté, À la croisée des mondes : La Boussole d'or, L'Étrange Histoire de Benjamin Button et Harry Potter et les Reliques de la Mort.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. certains ont bien fait l'objet de scènes, mais celles-ci ont été coupées au montage, comme la venue des Vermeer, (scène initiale) ou les scènes de la peste, et sont présentées en bonus dans le DVD Pathé Distribution 2009 Coffret Télérama Les peintres au cinéma DVD 2/7
  2. le roman se poursuit pendant 10 ans de plus
  3. (en) Zoe Williams, « Up for the big league », sur The Guardian.co.uk,‎ 12 novembre 2005 (consulté le 15 juin 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]