Kermanshah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kermanshah
(fa) کرمانشاه
Administration
Pays Drapeau de l'Iran Iran
Province Kermanshah
Indicatif téléphonique international +(98)
Démographie
Population 765 075 hab. (2006)
Géographie
Coordonnées 34° 23′ N 47° 04′ E / 34.38, 47.06 ()34° 23′ Nord 47° 04′ Est / 34.38, 47.06 ()  
Altitude 1 392 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Iran

Voir la carte administrative d'Iran
City locator 13.svg
Kermanshah

Géolocalisation sur la carte : Iran

Voir la carte topographique d'Iran
City locator 13.svg
Kermanshah
Sources
Index Mundi

Kermanshah (persan : کرمانشاه,, kurde : Kirmaşan; également dénommée Bakhtaran, Bākhtarān, Kermānshāhān ou Qahremānshahr) est la capitale de la province du même nom dans l'ouest de l'Iran. Elle est située à 521 km de Téhéran et à environ 80 km de la frontière irakienne, au pied des monts Zagros.

Les habitants sont en majorité des Kurdes des différentes tribus, dont la plupart se sont sédentarisés après la Seconde Guerre mondiale. Ils parlent le dialecte méridional du kurde. La majorité des Kurdes dans cette ville sont chiites.

Vue de Kermanshah en direction du sud au milieu du XIXe siècle. Les monts Farokhshad et Wasi sont visibles à l'arrière-plan.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville fut fondée au IVe siècle av. J.-C. par Vahram IV, souverain de la dynastie Sassanide. Conquise par les Arabes en 640, la ville fut appelée Qirmasin ou Qirmashin (en arabe : qirmīnsīn, قرميسين, qirmāsīn, قرماسين, ou qirmāšīn, قرماشين). Sous le règne Seldjoukide au XIe siècle, elle était le chef-lieu du Kurdistan. Sous les Safavides, le premier ministre Sheikh Ali Khan Zanganeh proposa au chah Süleyman Ier de rebâtir et fortifier la ville, qui regagna de l'importance. Les Qajars repoussèrent une attaque des ottomans pendant le règne de Fath'ali Shah (1797-1834). Le dernier gouverneur indépendant de Kermanshah (de 1802 à 1880) fut Mohammed Zaman Khan Zahir Al-Molk, de la famille Aazam-Zanganeh, qui a été le plus grand propriétaire terrien de cette province de l'ouest de l'Iran. Pendant la Première Guerre mondiale, en 1915, la ville fut occupée par l'armée turque, qui l'évacua en 1917.

Industrie[modifier | modifier le code]

La ville est maintenant un centre industriel relativement important; les industries présentes incluent la production textile, le raffinage du pétrole, le tissage et nouage de tapis, le raffinage du sucre et la production d'outils et d'équipements électriques.

En 2011, Kermanshah est classée sixième ville présentant l'air le plus pollué au monde par l'OMS[1].

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Article du Time.[1]

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :