Juscelino Kubitschek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juscelino Kubitschek
Image illustrative de l'article Juscelino Kubitschek
Fonctions
21e président des États-Unis du Brésil
31 janvier 195631 janvier 1961
Vice-président João Goulart
Prédécesseur Nereu de Oliveira Ramos
Successeur Jânio da Silva Quadros
Biographie
Nom de naissance Juscelino Kubitschek
Date de naissance 12 septembre 1902
Lieu de naissance Diamantina (Brésil)
Date de décès 22 août 1976 (à 73 ans)
Lieu de décès Resende (Brésil)
Nationalité brésilienne
Parti politique Parti de la social-démocratie brésilienne
Conjoint Sarah Kubitschek

Signature

Juscelino Kubitschek
Liste des présidents du Brésil

Juscelino Kubitschek de Oliveira, né le 12 septembre 1902 à Diamantina (Minas Gerais) et mort le 22 août 1976 à Resende (Rio de Janeiro), est un homme politique brésilien, président de la République du Brésil du 31 janvier 1956 au 31 janvier 1961, élu avec 3 077 411 voix. Médecin de profession, il est à l'origine de la création de Brasilia, inaugurée le 21 avril 1960.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de la classe bourgeoise du Minas Gerais (sa mère Julia Kubitschek avait des origines tchèques), il fait des études de médecine, puis s'engage en politique. L'instauration de l'Estado Novo de Vargas le renvoie à la médecine.

Il devient maire de Belo Horizonte en 1945, puis gouverneur du Minas Gerais en 1950.

Kubitschek est président de la République de 1956 à 1961 après avoir échappé à un coup d'État ourdi à la fois par les militaires, l'UDN (Union Démocratique Nationale) et le puissant conservateur Carlos Lacerda. Son slogan de campagne est « 50 ans de progrès en 5 ans » . C'est lui qui lance le projet de Brasilia comme capitale qu'il veut être la vitrine moderne de la destinée du Brésil. Il fait également un effort pour les réseaux brésiliens de routes et de chemins de fer. Cette modernisation accroît les difficultés financières du pays, le pays s'endette : cette politique s'avère finalement conduire à « 50 ans d'inflation en 5 ans » et la monnaie doit être dévaluée.

Jânio Quadros lui succède, puis João Goulart, plus à gauche. La prise de pouvoir militaire lui fait quitter la scène politique brésilienne.

Il revient au Brésil en 1967 et s'installe comme banquier.

Il meurt en 1976 dans un accident de la circulation. Une commission d'enquête mise en place pour élucider les crimes de la dictature militaire a conclu en 2013 que Juscelino Kubitschek a été victime d'une conspiration, d'un complot et d'un attentat politique[1].

Il est représenté sur un billet de 100 Cruzados du Brésil (1986-1988)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lalibre.be/actu/international/l-ex-president-bresilien-kubitschek-a-ete-assassine-52a6a1c0357004c37c8a45e1