Jiang Wei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jiang Wei
Expéditions nordiques de Jiang Wei
Informations générales
Date 247 – 262
Lieu Nord-ouest de la Chine
Issue Victoire de Wei
Belligérants
Wei Shu
Commandants
Guo Huai, Chen Tai, Deng Ai Jiang Wei

Jiang Wei (né en 202 dans le comté de Ji du district de Tianshui[1] ; mort en Janvier 264 à Chengdu) était un éminent général chinois du royaume de Shu de la fin de l'époque des Trois royaumes en Chine antique. À l'origine sous les bannières du royaume de Wei, il joignit les Shu en se rendant à Zhuge Liang, pour lequel il deviendra un véritable disciple et héritera de ses ambitions de conquêtes du Nord. Succédant à Fei Yi à la tête des armées, il mena une série de campagnes militaires contre les Wei.

Grand stratège, il ne parvint toutefois pas, malgré ses nombreuses stratégies, souvent hors du commun à vaincre le royaume de Wei. Il demanda souvent des renforts lors de ses campagnes contre les Wei, mais l'empereur Liu Shan, manipulé par de nombreux conseillers, les lui refusa. Acculé lors de l'invasion de son royaume, il fournit une résistance acharnée mais vaine.

Jiang Wei a acquis une certaine notoriété pour son génie militaire, son dévouement et sa persévérance, mais aussi pour ses incessantes campagnes souvent coûteuses qui menèrent à un épuisement des ressources de son royaume et éventuellement à sa destruction. Néanmoins il demeure aujourd'hui reconnu comme une personne illustre ayant marqué son temps ainsi que l'un des plus grands généraux du royaume de Shu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jiang Wei (son prénom social était Boyue) naît à Ji dans le district de Tianshui en l'an 202. Issue d'une famille de fonctionnaire, son père, Jiang Jiong, est tué lors d'une insurrection des tribus nordiques en tentant de protéger le préfet du comté. Étant en bas âge, Jiang Wei se retrouve donc seul avec sa mère et hérite éventuellement de la position de son défunt père comme conseiller aux affaires militaires de son comté, sous l'égide du royaume de Wei.

Au printemps de l'an 228, Zhuge Liang lance sa première campagne militaire contre le royaume de Wei. Tianshui étant une cible convoitée lors de cette invasion, Jiang Wei se retrouve vite au cœur des hostilités. Tandis que plusieurs comtés voisins se soumettent à l'envahisseur, Jiang Wei et son préfet s'affairent à patrouiller les alentours de la ville. Craignant qu'il se soumette à son tour aux Shu, le préfet quitte secrètement Jiang Wei durant la nuit et prend refuge dans la ville, fermant les portes de la ville.

Laissé complètement au dépourvu, il décide donc d'aller à la rencontre de Zhuge Liang. Ce dernier venait tout juste de subir une défaite à Jieting alors que Ma Su fut battu par Zhang He. Sonnant la retraite de ses troupes, il amène Jiang Wei avec lui, qu'il considère comme un officier talentueux, lors de son retour vers les terres du Shu. Âgé seulement de 27 ans, Jiang Wei reçoit alors le titre de Duc de Yangting et est promu peu de temps après au rang de « Général qui garde le Sud »[2] après une audience avec l'Empereur.

Il mena ensuite lui-même plusieurs expéditions à l'instar de son mentor.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aujourd'hui nommé comté de Gangu dans la province du Gansu
  2. Zhen Xi Jiang Jun

Autres articles[modifier | modifier le code]