Józef Boruwłaski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joujou.
Józef Boruwłaski

Józef Boruwłaski, né en novembre 1739 à Halicz (Pologne), mort le 5 septembre 1837 à Durham (Angleterre), est un nain célèbre, à l'instar du nain Bébé. Au XVIIIe siècle, les nains étaient des attractions dans les cours européennes. Boruwlaski était connu sous le surnom de « Joujou ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît dans une famille polonaise noble mais sans fortune, il reçoit néanmoins une bonne éducation. Doté d'une grande intelligence, il est très cultivé, doué pour les arts, notamment pour la musique, parle et écrit le français[1]. La starostine de Caorliz remarqua Joseph et le prit à son service, puis son amie, la comtesse Humiecka le prit en charge et le conduisit à son domaine de Rychty en Podolie.

Cas médical[modifier | modifier le code]

Deux de ses cinq frères et sœurs ont également été de petite taille, cependant il a eu un frère qui a grandi, atteignant la taille de 1,91m. Devenu soldat, il mourut sur un champ de bataille. Étant donné les proportions de son corps, et le fait que, à l'âge adulte, il est parfois confondu avec un petit enfant, il est fort probable que Joseph était un nain hypophysaire, pas un nain de la variété achondroplasique. À l'âge de 25 ans, il mesurait 89 cm et cinq ans plus tard 99 cm ce qui devait être sa hauteur définitive. Il s'éteint à l'âge très avancé de 97 ans. Il a été enterré dans la cathédrale de Durham à côté de son ami Stephen Kemble.

Dans les cours européennes[modifier | modifier le code]

À partir de 15 ans et mesurant 64 cm, il parcourt l’Europe avec la comtesse Humiecka qui l'exhibe avec complaisance. Il rencontre Marie-Thérèse d’Autriche, séjourne à Munich et à Paris. À Lunéville, il fréquente la cour de l'ex-roi de Pologne Stanisław Leszczyński et s'attire la haine de Bébé, le nain attitré du roi qui était jaloux de son intelligence. C'est là qu'il rencontre Isalina Barbutan, fille d'un couple de Français installé en Pologne et demoiselle de compagnie de la comtesse Humiecka. Il l'épouse et reçoit une rente du roi Stanislas, puis il décide de prendre sa vie en charge devenant son propre impresario. Il s'installe finalement en Angleterre et gagne sa vie en donnant des concerts. Il écrira en 1788 ses mémoires[2] qui connurent plusieurs éditions jusqu'à sa mort puis tombèrent dans l'oubli avant de ressortir en 2008.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Joseph Boruwłaski est cité comme exemple à l'article « Nain » dans L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert[3]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Joseph Boruwlaski, Mémoires du célèbre nain Joseph Boruwlaski gentilhomme polonais, publiées par Anna Grzeskowiak-Krwawicz et Dominique Triaire, Éditions Flammarion, 2008 - (ISBN 2081216817)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joujou, nain des Lumières, article sur Libération.fr, 31 décembre 2008.
  2. Boruwlaski, Joseph : Memoirs Of Count Boruwlaski: Containing A Sketch Of His Travels, With An Account Of His Reception At The Different Courts Of Europe, Andrews, Durham, 1820
  3. Le nain du roi, article sur le Figaro.fr, le 4 septembre 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :