Hunza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hunza
Drapeau de Hunza
Drapeau
Fort de Baltit
Fort de Baltit
Administration
Pays Drapeau de l'Empire britanniques des Indes Inde britannique
Fondateur ?
Fondation XVIe siècle
Religion Islam
Salve 0 coups de canon

Le Hunza est un ancien État princier au nord du Pakistan, à l'intérieur de l'actuel Gilgit-Baltistan. Sa capitale était Baltit.

Histoire[modifier | modifier le code]

La tradition attribue l'origine des Hunzas - ou plutôt Hunzakuts, le nom que se donnent les habitants de cette vallée - à trois soldats d'Alexandre le Grand qui auraient épousé des femmes perses. Les Hunzas sont en effet grands, ont la peau claire et un aspect physique semblable à celui des Européens, tel qu'on l'attribue aux Grecs de l'Antiquité. Ils étaient connus de Ptolémée sous le nom de Dardae ou Dardes et leur vallée correctement localisée dans le haut Indus (voir aussi Gilgit).

Le Hunza fut une principauté indépendante jusqu'à son intégration dans le Jammu-Kashmir en 1869, peuplée de guerriers rudes et redoutés, les Hunzas, qui utilisaient comme arme l'arc qui orne leur drapeau (Hunza veut d'ailleurs dire flèche en langue burushaski). Les caravanes qui traversaient leur vallée payaient une redevance au Mîr (roi des Hunzas) qui garantissait ainsi leur sécurité. Cette pratique dura jusqu'en 1891, année durant laquelle la principauté passa sous contrôle britannique lors de la création de la Gilgit Agency par les Britanniques pour faire face aux prétentions russes en Asie centrale. Peu de temps auparavant, en 1888, il avait été réuni avec l'État voisin du Nagar. Lors de la Partition qui suivit l'indépendance des Indes, le Hunza fut attribué au Pakistan mais il garda à sa tête un Mîr jusqu'en 1974, prince régnant depuis sa capitale de Karîmâbâd (Baltit). La région est maintenant dirigée directement par Islamabad, mais conserve un monarque aux fonctions largement cérémonielles. C'est depuis cette époque que les ethnies de cette région, qui pratiquaient des cultes païens, ont été converties de force à l'islam par les Pakistanais.

La région est principalement habitée par deux ethnies, les Hunzakuts et les Nagirkuts, ismaéliens dans leur grande majorité, un islam modéré dont le chef religieux est l'Aga Khan. L'actuel Aga Khan IV y finance des opérations d'aide à l'agriculture et au développement de l'économie locale. Toutes deux utilisent la langue burushaski, un isolat linguistique.

Les Hunzakuts sont renommés pour leur santé et leur longévité que l'on attribue à leur régime alimentaire.

Dirigeants : Mîr[modifier | modifier le code]

L'ancienne résidence des Mîrs de Hunza
Règnes Mirs de Hunza[1]
date inconnue Salim Khan II
date inconnue Shah Sultan Khan
1710 - date inconnue Shahbaz Khan
date inconnue Shahbeg Khan
~1750 - 1790 Shah Kisro Khan
1790 Mirza Khan
1790 - 1825 Salim Khan III (+1825)
1825 - 1864 Ghazanfur-Ali Khan Ier (+1864)
1864 - 1886 Mohammad Ghazan Khan Ier (+1886)
1886 - 15 septembre 1892 Safdar Ali Khan (+1930)
15 septembre 1892 - 22 juillet 1938 Mohammad Nazim Khan (1861-1938)
22 juillet 1938 - ? 1946 Mohammad Ghazan Khan II (1895-1946)
 ? 1946 - 25 septembre 1974 Mohammad Jamal Khan (1930-1976)
25 septembre 1974 - dissolution de l'État de Hunza

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Ben Cahoon, WorldStatesmen.org, « Pakistan Princely States » (consulté le 2007-10-03)

Liens externes[modifier | modifier le code]