Hornisgrinde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hornisgrinde
Le Hornisgrinde vu du nord-est.
Le Hornisgrinde vu du nord-est.
Géographie
Altitude 1 164 m
Massif Forêt-Noire
Coordonnées 48° 36′ 25″ N 8° 12′ 09″ E / 48.60694, 8.2025 ()48° 36′ 25″ Nord 8° 12′ 09″ Est / 48.60694, 8.2025 ()  
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Bade-Wurtemberg
District Fribourg-en-Brisgau
Géologie
Roches Grès

Géolocalisation sur la carte : Bade-Wurtemberg

(Voir situation sur carte : Bade-Wurtemberg)
Hornisgrinde

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Hornisgrinde

Le Hornisgrinde est, avec ses 1 164 mètres d'altitude, le plus haut sommet du nord de la Forêt-Noire, en Allemagne. Il se présente sous la forme d'une longue ligne dorsale d'une longueur d'environ deux kilomètres et s'oriente à peu près dans le sens nord-sud. Il est visible depuis la France. Il est constitué de grès triasique.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom est attesté en latin sous la forme mons grinto ce qui signifie « mont marécageux » et qui indique la présence d'anciens marécages. le toponyme Hornisgrinde est peut-être issu de Horn (« sommet, mont »), Misse (« marécage ») et Grinde (« prairie ») et signifierait « mont chauve, sur lesquelles hauteurs se trouvent des prairies marécageuses ».

La tour panoramique[modifier | modifier le code]

Tout au sud, au-dessus du Mummelsee la tour du Hornisgrinde, haute de 23 mètres. Sa construction en 1910 partit d'une initiative du Schwarzwaldverein (Club de la Forêt Noire). Le grès bigarré des environs fut utilisé en tant que matériau de construction. Avec le Mummelsee la tour fut en son temps une des promenades les plus prisées de la région. En 1942 il fut confisqué par la Luftwaffe. Après la Seconde Guerre mondiale et jusqu'en 1999 il fut utilisé par les militaires français. Depuis, la coopération forestière de Seebach l'a acquis et la Commune de Seebach se porte garant du bail emphytéotique. Le 29 mai 2005 la tour fut à nouveau ouverte pour tous.

La tour du signal (Signalturm)[modifier | modifier le code]

Sommet du Hornisgrinde en 2004 : au premier plan le domaine des tourbières des hauteurs, à l'arrière-plan l'émetteur de la SWR et les éoliennes installées ces dernières années

Sur le Hornisgrinde se trouve encore une autre tour ouverte au public haute de sept mètres, la tour du signal, érigée en 1840. Cette tour a été convertie en 1892 en tour panoramique à partir de l'assemblage d'un escalier sur son côté extérieur. En l'an 2000 cette construction, qui fut mentionnée sous le nom de tour de Bismarck Bismarkturm, fut rénovée tout comme l'escalier extérieur qui fut remplacé par un escalier en colimaçon.

La tourbière[modifier | modifier le code]

Directement au nord la tour se trouvent la tourbière. Elle s'est formée après le défrichage de la forêt pour ensuite servir de prairie dès le XVe siècle. Plus loin en direction du nord se trouve l'emplacement le plus haut du Hornisgrinde culminant à 1164 mètres d'altitude. En poursuivant au nord, l'on trouve trois éoliennes et enfin l'émetteur de la SWR. Au nord de cette tour le sommet de la montagne s'enfonce vers la commune de Untersmatt.

Tout au long du sommet chemine le Westweg, littéralement chemin de l'ouest, qui s'étend comme la Schwarzwaldhochstraße (route des crêtes de Forêt Noire) sur la Route "Bundesstraße 500".

Le parc d'éoliennes[modifier | modifier le code]

En raison des vents en moyenne élevés de 5,2 m/s dans l'année un parc à éoliennes fut installé à la fin des années 1990. En 1994 furent construites à partir d'une initiative privée deux installations de 110 kW chacune. Une troisième de 132 kW suivit en 1996. Comme pour les autres parcs à éoliennes, une controverse a aussi lieu à propos de l'emplacement.

La station militaire[modifier | modifier le code]

En 1938, le sud du pic fut déclaré comme zone interdite militaire. À partir de 1942, l'armée de l'air allemande l'utilisait comme point de défense antiaérienne. Trois ans plus tard, l'armée française reprend ce territoire. Les services secrets SDECE / DGSE y installent une table d'écoute. Plus tard, la Bundeswehr et l'OTAN profitent aussi de cette station. Après la fin des activités militaires en 1994, la zone interdite fut supprimée en 1997. En 1999, les communes de l'entourage reprennent ce territoire. Quelques poteaux et bâtiments sont sauvegardés jusqu'à aujourd'hui, mais ils se trouvent dans un mauvais état.

L'émetteur[modifier | modifier le code]

Radios du Sud-Ouest allemand (Südwestrundfunk)[modifier | modifier le code]

Au nord de l'emplacement le plus élevé se trouve la tour de la Südwestrundfunk (SWR), construite en béton armé, érigée de 1971 à 1972 et d'une hauteur de 206 mètres. Les fréquences envoyées permettent, grâce à la situation avantageuse de la tour, de couvrir presque toute la vallée du Rhin de Colmar et Fribourg-en-Brisgau à Mannheim en passant par Strasbourg et Karlsruhe, avec des fréquences radio et télévision allant jusqu'au nord et dans la Forêt Noire moyenne, dans les secteurs de Schwäbisch Alb et de Neckar-Alb. En raison d'une réflexion, les émissions du Hornisgrind sont disponibles en partie depuis la Suisse centrale et jusqu'à la frontière tchèque dans le Haut Palatinat.

Jusqu'à la fin des années 1980, les ex programmes de la SWF Südwestrundfunk (fréquence régionale sud allemande) pouvaient être écoutés jusque de l'autre côté des Vosges. En raison d'une convention avec la France, la zone d'émission en direction de l'Ouest dut être réduite. L'autorisation d'émission dans cette direction est coordonnée à 10 kW sur les cinq fréquences les plus performantes. Malgré cela, la zone d'émission du Hornisgrinde s'étend jusqu'aux crêtes vosgiennes et ainsi les chaînes et stations radios peuvent être reçues avec une très bonne qualité pour Strasbourg et les environs.

Le Hornisgrinde émet en ce moment les stations suivantes:

Indicateur de fréquences[modifier | modifier le code]

Noms des stations Région Fréquence kW Watts
SWR1 Baden-Württemberg aucune 93,5 MHz 80 kW
SWR2 Baden-Württemberg 96,2 MHz 80 kW
SWR3 Pays de Bade / Haut Palatinat 98,4 MHz 80 kW
SWR4 Baden-Württemberg Radio Ortenau 94,0 MHz 5 kW
Radio Regenbogen Karlsruhe 100,4 MHz 80 kW
Deutschlandfunk aucune 106,3 MHz 80 kW

Digital Audio Broadcasting[modifier | modifier le code]

La Digital Audio Broadcasting, radio numérique est mise en place sur l'ensemble du territoire allemand sur le canal 12B, 90W.

Télévision[modifier | modifier le code]

Chaines Canal ERP
ARD 9 80 kW

Coordonnées géographiques: 48° 36′ 39" NORD, 8° 12′ 7" EST. La tour n'est pas ouverte au public.

Deutsche Telekom[modifier | modifier le code]

Au nord de la tour de la SWR se trouve sur le Hornisgrinde la tour d'émission de la Deutsche Telekom. Celle-ci couvre entre autres une station relais pour radioamateurs. Jusqu'en 2005, cette tour émettait aussi les programmes de la Deutschlandfunk, avant qu'ils ne soient déplacés pour l'émetteur plus haut et plus développé de la tour de la SWR.

Coordonnées géographiques: 48° 36′ 52" NORD, 8° 12′ 13" EST. Cette tour n'est pas non plus ouverte au public.

Marathon[modifier | modifier le code]

Le Marathon de Hornisgrinde en Forêt Noire du Nord, est un marathon de campagne, et porte le nom du sommet le plus haut de la région, le Col de Hornisgrinde. Ce marathon est annuel, au mois de juillet, et ce depuis 1973.

Le tracé est plein de charme au milieu des forêts, entre la vallée de Bühl (Bühlertal), Forbach et le Hornisgrinde. Départ et arrivée sont au Bühlertal-Hundseck, sur la route des crêtes de Forêt-Noire (la Schwarzwaldhochstrasse en allemand) à une altitude de 900 mètres.

Le point le plus bas du parcours, au 25e kilomètre se trouve au Schwarzenbachtalsperre (barrage hydroélectrique du Schwarzenbach). Également au programme un semi-marathon, et un parcours de 10 kilomètres. Presque l´intégralité du parcours se fait sur des chemins de randonnées et en forêt.

Panorama depuis le Hornisgrinde
Vue des Alpes

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :