Hearts of Iron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hearts of Iron
Éditeur Strategy First
Développeur Paradox Development Studio
Concepteur Johan Andersson

Date de sortie 2003
Genre Grande stratégie, Stratégie en temps réel, Jeu de guerre
Mode de jeu Solo, Multijoueur
Plate-forme Windows, Mac OS
Contrôle Souris

Hearts of Iron est un jeu vidéo de grande stratégie distribué sur PC Windows par Strategy First en janvier 2003 et développé par Paradox Development Studio, qui a pour thème la Seconde Guerre mondiale.

Ce jeu permet de prendre le contrôle d'une nation parmi celles qui existaient durant la Seconde Guerre mondiale. Paradox Interactive a créé la série des Europa Universalis dont sont repris certains éléments (style de carte, codage des événements...). Une suite, Hearts of Iron II, est sortie en janvier 2005 apportant des changements à l'arbre technologique et au gameplay et une nouvelle suite, Hearts of Iron III, est sortie en août 2009.

Le jeu[modifier | modifier le code]

Hearts of Iron est basé sur le moteur d'Europa Universalis, mais présente plusieurs changements :

  • un arbre des technologies divisé en 14 sections (infanterie, artillerie, industrie, unités blindés, marine etc.), avec des dizaines de technologie à rechercher dans chaque section et la possibilité de personnaliser des unités.
  • un modèle économique basé sur quatre ressources naturelles : charbon, acier, caoutchouc et pétrole auxquels dépendent les forces armées et l'industrie.
  • de nombreux chefs militaires et politiques à choisir.
  • une variété d'unités militaires, allant des milices coloniales aux missiles balistiques intercontinentaux.
  • un modèle météorologique, affectant les déplacements et l'efficacité au combat des unités.

Le jeu consiste à faire survivre sa nation durant la Seconde Guerre mondiale, et le joueur causera ou sera témoin d'évènements différents de ceux qui se sont historiquement passé.

Il y a trois principales alliances dans le jeu, les Alliés, l'Axe, et l'Internationale communiste auquel le joueur peut prendre part ou non. La partie prend fin lorsqu'il ne reste plus qu'une seule alliance ou bien à la date du 30 décembre 1947 à minuit, et l'alliance vainqueur est déterminé à partir d'un système de points de victoire, attribuant des points aux alliances qui contrôlent les villes et les régions importantes.

Controverse[modifier | modifier le code]

Le jeu a été interdit en République populaire de Chine car le jeu décrit le Tibet, le Xinjiang, la Mandchourie en pays indépendants et Taïwan sous contrôle japonais. Paradox Interactive maintient que le jeu est historiquement précis, et qu'il représente les "temps difficiles" que la Chine a enduré, aussi bien que les chances incroyables que la République populaire de Chine puissent surmonter la guerre civile chinoise.