Haifa Wehbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wehbe.

Haifa Wehbe

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Haifa Wehbe en 2007.

Informations générales
Surnom Hayouf
Nom de naissance Haifa Mohamed Wehbe
Naissance 10 mars 1976 (38 ans)[1]
Mahrouna (Liban Drapeau : Liban)
Activité principale Chanteuse, actrice
Genre musical Variété
Années actives Depuis 2000
Labels Rotana
Site officiel http://www.Haifawehbe.com/

Haifa Wehbe de son vrai nom Haifa Mohammed Wehbe (née le 10 mars 1972 à Beirut )[1] est une artiste libanaise qui a produit beaucoup de chansons, de clips et de films. Elle est connue pour sa musique moderne qui englobe la musique occidentale et orientale. Ses albums ont été vendus à des millions d'exemplaires et ont connu un succès énorme parmi le public.

Son dernier album Maliket jemel el koun s'est classé premier sur iTunes. Interviewée au début de sa carrière par la chaîne BBC, elle a depuis été élue par le magazine indien « rediff.com » comme la plus belle artiste présente au festival de Cannes[2], et nommée par les magazines People's Magazine et « AskMen.com » parmi les plus belles femmes du monde[3].

Sa chanson Yama Layali est l'une de ses plus célèbres pour avoir figuré sur la compilation du Buddha Bar et fut largement diffusée par les radios, en France et en Angleterre[4].

Haifa Wehbe a été la première star arabe à écouler son album en passant par le biais d'Internet[5] et classée la première artiste communicante avec son public sur Twitter[6].
Haifa est la première artiste arabe à comparaître dans la chaîne italienne Rai Uno à Piazza Navona Rome.

Elle a également donné un récital à Beyrouth le 10 juin 2006, avec la participation de 50 cent[7].

Elle a été choisie par l'association de Ruban rouge qui lutte contre le sida en tant qu'ambassadrice, à Rabat au Maroc[8]. Artiste au public varié, elle est devenue l'une des icônes de la sphère homosexuelle libanaise[9].

Biographie[modifier | modifier le code]

zakaria el chafii

Haifa Wehbe est née le 10 mars 1976 au Liban . Enfant, elle aimait écouter de la musique et en particulier le jazz et le R'n'B. Elle devient mannequin très jeune à l'âge, et a été élue, à l'âge de 16 ans, Miss Sud-Liban. Elle obtient la deuxième place à l'élection de Miss Liban 1995[1]. Les parents de Haifa l'ont abandonné lorqu'elle a commencé à chanter . Son mari l'a divorcé et possède une fille nommée Zeineb .

Conseillée par un ami, elle enregistre sa première chanson Agoul ahwek en 2002,qui connue beaucoup de succès. Elle enchaîna la même année avec son premier album Houwa el Zamen produit par Rotana. Vient ensuite l'album Badi 3ich en 2005, et au cours de la même année, elle participe au programme El Wadi, la version arabe du programme français La Ferme célébrités. En 2008, l'album Ya habibi ana sort, ainsi qu'un album pour les enfants Baby haifa en 2010. Son dernier album, maliket jemel el koun est sorti en mai 2012.

Dans le domaine du 7e art, elle a participé au film Bahr el noujoum avec un groupe de célébrités : Wael Kfoury, Carole Samaha, Roueyda el Mahrougi, subventionné par Pepsi. Son apparition dans un second film Dokan chahata de Khaled Youssef lui a valu un prix cinématographique.

Le 25 juin 2007, au cours d'un tournage de clip dans un aéroport militaire de Riak (vallée de Bekaa) au Liban, Haifa a été hospitalisée d'urgence après avoir été frôlée par le petit avion qui devait la poursuivre pour les besoins de la scène. Elle en est sortie indemne, avec uniquement quelques égratignures au visage et des maux de tête.

Haifa Wehbe a été mariée à l'homme d'affaires égyptien Ahmad Abu Husheima du 24 avril 2009 jusqu'en 2012 où elle annonça son divorce sur twitter. Parmi les invités présents au mariage qui s'est déroulé à Beyrouth, on a pu apercevoir le modèle de charme américain Carmen Electra, la chanteuse Anastacia, Nawal Zoghby, Najwa Karam, Ragheb Alama, Ahlam, ou encore Sherine Abdel Wahhab.

Grâce à sa popularité, son nom est lié à diverses entreprises internationales. Ainsi, en 2008, elle a signé un contrat avec le constructeur automobile italien Lamborghini. Elle possède depuis 8 Lamborghini Gallardo afin de pouvoir les assortir à la couleur de ses chaussures.[réf. nécessaire]

En 2012, la chanteuse a fait sensation à la Fashion Week de Paris, où elle était l'invitée du célèbre couturier Elie Saab[10].

Les prix et les concerts[modifier | modifier le code]

Haifa Wehe a eu beaucoup de prix dans plusieurs pays, comme le prix de « la beauté et de l'art » en Jordanie le 29 mai 2005, et le prix libanais « Murex d'or » en 2009 et 2010 comme l'artiste la plus renommée[11], et le même prix en 2011 pour sa chanson yama layali avec David Vendetta[12].
Ses concerts à travers le monde sont nombreux et variés. Elle a chanté notamment dans tous les pays arabes, mais a aussi fait des tournées aux États-Unis, comme à Las Vegas, et dans plusieurs villes européennes comme à Paris, Berlin ou Rome.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • Houwa zakaria el shafii El-Zaman (2002)
  • Baddi Eesh (2005)
  • Habibi Ana (2008)
  • Maliket Jamel el Koun (alias MJK) (2012)

Autres albums[modifier | modifier le code]

  • Baby Haifa (2010)

Films[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Sea of Stars
  • 2009 : Doken Chehata
  • 2014: Halawet zehe Rouh

Singles[modifier | modifier le code]

  • 80 Million Ehsas
  • Enta Tany
  • Yama Layali

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c http://www.elcinema.com/person/pr1100286/
  2. http://www.rediff.com/movies/2009/may/21slide11-most-beautiful-woman-in-cannes.htm
  3. http://news.bbc.co.uk/hi/arabic/middle_east_news/newsid_7376000/7376714.stm.
  4. http://www.khabar3ajel.com/others/hayfa-13/.
  5. http://akhbarelyom.org.eg/news27069_13.aspx
  6. http://www.elaph.com/Web/Entertainment/2012/5/734630.html
  7. http://www.arabfigures.com/haifa_wehbe_top_arab_model_dancer_singer_fashion_makeup_arabic_celebrities_pictures.htm.
  8. http://www.filfan.com/News.asp?NewsID=7505
  9. Bonte M., 2013, “Gay Paradise – kind of”. Les espaces de l’homosexualité masculine à Beyrouth, in ÉchoGéo, section 27.
  10. Haifa Wahbi à Paris
  11. http://www.masress.com/boswtol/15235
  12. http://www.musicmylife.net/news.php?id=324

Liens externes[modifier | modifier le code]