HARPS-N

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

HARPS-N, acronyme de High Accuracy Radial velocity Planet Searcher for the Northern hemisphere soit en français « Chercheur de planètes grâce aux vitesses radiales à haute précision pour l'hémisphère nord », est un spectrographe à haute précision, similaire à l'instrument HARPS installé au télescope de 3,6 mètres de l'ESO au Chili. Il est installé au Telescopio Nazionale Galileo, télescope italien de 3,58 mètres situé à l'observatoire de Roque de los Muchachos sur l'île de La Palma dans les Canaries. Il couvre l'hémisphère nord céleste, lequel contient entre autres les constellations du Cygne et de la Lyre, et est donc complémentaire de HARPS qui, situé dans l'hémisphère sud, couvre pour sa part l'hémisphère sud céleste. HARPS-N est notamment utilisé pour faire le suivi des candidats planétaires détectés par la mission Kepler, lesquelles se situent dans la région de la constellation du Cygne.

But[modifier | modifier le code]

L'objectif scientifique principal de HARPS-N est la caractérisation et la découverte de planètes telluriques en combinant transits et mesures Doppler.

Collaborateurs[modifier | modifier le code]

Le projet HARPS-N est une collaboration entre l'Observatoire astronomique de l'Université de Genève (équipe dirigeante), le Center for Astrophysics de Cambridge (Massachusetts), les universités de St. Andrews et d'Edimbourg, la Queen's University de Belfast, l'UK Astronomy Technology Centre et l'Istituto nazionale di astrofisica (INAF) en Italie.

Première lumière[modifier | modifier le code]

La première lumière du ciel obtenue par HARPS-N date du 28 mars 2012 et les opérations officielles ont débuté le 1er août 2012[1].

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]