Gzhélien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gzhélien

Notation chronostratigraphique c7
Niveau Étage / Âge
Époque / Série
- Période / Système
-- Érathème / Ère
Pennsylvanien
Carbonifère
Paléozoïque

Stratigraphie

Début Fin
303,7 ± 0,1 Ma Point stratotypique mondial 298,9 ± 0,15 Ma
Système Série Étage Age (Ma)
Permien Cisuralien Assélien plus récent
Carbonifère Pennsylvanien
cf. Silésien
Gzhélien 298.9–303.7
Kasimovien 303.7–307.0
Moscovien 307.0–315.2
Bashkirien 315.2–323.2
Mississippien
cf. Dinantien
Serpoukhovien 323.2–330.9
Viséen 330.9–346.7
Tournaisien 346.7–358.9
Dévonien Supérieur Famennien plus ancien
Subdivision du Carbonifère selon l'ICS.[1]

Le Gzhélien est un étage stratigraphique du Carbonifère. Il est le dernier l'étage du Pennsylvanien, seconde sous-période du Carbonifère, et est précédé par le Kasimovien et suivi par l'Assélien, ce dernier étage étant inclus dans le Permien. Le Gzhélien s'étend de 303,7 ± 0,1 à 298,9 ± 0,2 millions d'années[2],[3].

Nom et historique[modifier | modifier le code]

Le Gzhélien a été nommé d'après le village russe de Gzhel (russe : Гжель) dans le district de Ramenskoïe, non loin de Moscou. Ce nom et la localité type de l'étage ont été définis par Sergei Nikitin en 1890.

Définition et point stratotypique mondial[modifier | modifier le code]

En 2012, le point stratotypique mondial (PSM) pour le Gzhélien n'est pas déterminé. Les deux localités candidates pour le PSM sont la coupe Usolka en Russie et Nashui, dans le sud de la Chine[4]. La coupe Usolka se trouve le long de la rivière éponyme, affluent de la Belaïa, environ 120 kilomètres au sud-est de Oufa et 60 kilomètres au nord-est de Sterlitamak, dans le sud de l'Oural en Russie[5]. L'autre coupe candidate, Nashui, est dans le district de Luodian, dans le sud de la province chinoise de Guizhou.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Valery V. Chernykh, Boris I. Chuvashov, Vladimir I. Davydov, Mark Schmitz et Walter S. Snyder, « Usolka section (southern Urals, Russia): a potential candidate for GSSP to define the base of Gzhelian Stage in the global chronostratigraphic scale », Geologija, vol. 49, no 2,‎ 2006, p. 205-217 (DOI 10.5474/geologija.2006.015).
  • (en) F.M. Gradstein, J.G Ogg, M. Schmitz et G. Ogg, The Geologic Time Scale 2012, Elsevier,‎ 2012, 1176 p. (ISBN 9780444594488).
  • (en) Philip H. Heckel, Aleksandr S. Alekseev, James E. Barrick, Darwin R. Boardman, Natalya V. Goreva, Tatiana N. Isakova, Tamara I. Nemyrovska, Katsumi Ueno, Elisa Villa et David M. Work, « Choice of conodont Idiagnathodus simulator (sensu stricto) as the event marker for the base of the global Gzhelian Stage (Upper Pennylvanian Series, Carboniferous System) », Episodes, vol. 31, no 3,‎ 2008, p. 319-325.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]