Assélien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Subdivisions du Permien
(selon l'ICS, 2012)
Période Époque Étage Age (Ma)
Trias inférieur Point stratotypique mondial Induen plus récent
Permien Lopingien Point stratotypique mondial Changhsingien 252,2–254,2
Point stratotypique mondial Wuchiapingien 254,2–259,9
Guadalupien Point stratotypique mondial Capitanien 259,9–265,1
Point stratotypique mondial Wordien 265,1–268,8
Point stratotypique mondial Roadien 268,8–272,3
Cisuralien Kungurien 272,3–279,3
Artinskien 279,3–290,1
Sakmarien 290,1–295,5
Point stratotypique mondial Assélien 295,5–298,9
Carbonifère Pennsylvanien Gzhélien plus ancien

L’Assélien est un étage du Permien, système géologique de l'ère paléozoïque. C'est la première ou la plus ancienne des quatre subdivisions de l'époque du Cisuralien. L'Assélien a eu lieu il y a entre 298,9 ± 0,2 et 295,5 ± 0,4 millions d'années (Ma). Il est précédé par le Gzhélien (le dernier étage du Carbonifère) et suivi par le Sakmarien[1],[2].

Stratigraphie[modifier | modifier le code]

L'Assélien doit son nom à la rivière Assel dans le sud de l'Oural au Kazakhstan. L'étage a été introduit dans la littérature scientifique par le géologue russe V.E. Ruzhenchev en 1954 qui l'a séparé du Sakmarien[3].

Le début de l'étage est défini comme le moment de l'apparition stratigraphique de fossiles des espèces de conodontes Streptognathodus isolatus. Le point stratotypique mondial de l'Assélien est situé dans la vallée de l'Aidaralash, près de la ville d'Aktioubé dans le sud de l'Oural et a pour coordonnées 50° 14′ 45″ N 57° 53′ 29″ E / 50.2458, 57.8914[4]. La fin de l'Assélien (et le début du Sakmarien) est défini comme le moment de l'apparition stratigraphique de fossiles des espèces de conodontes Streptognathodus postfusus.

L'Assilien contient cinq biozones de conodontes:

  • zone de Streptognathodus barskovi
  • zone de Streptognathodus postfusus
  • zone de Streptognathodus fusus
  • zone de Streptognathodus constrictus
  • zone de Streptognathodus isolatus

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gradstein et al. 2012.
  2. [PDF] « Charte stratigraphique internationale (2012) », sur http://www.stratigraphy.org/ (consulté le 7 avril 2013).
  3. Voir Chuvashov et al. (2002)
  4. (en) Vladimir I. Davydov, Brian F. Glenister, Claude Spinosa, Scott M. Ritter, V. V. Chernykh, B. R. Wardlaw et W. S. Snyder, « Proposal of Aidaralash as Global Stratotype Section and Point (GSSP) for base of the Permian System », Episodes, vol. 21, no 1,‎ 1998 ([PDF] lire en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • B.I. Chuvashov; V.V. Chernykh; E.Y. Leven et all 2002: Progress report on the base of the Artinskian and base of the Kungurian by the Cisuralian Working Group, Permophiles 41: pp 13-16.
  • (en) F.M. Gradstein, J.G Ogg, M. Schmitz et G. Ogg, The Geologic Time Scale 2012, Elsevier,‎ 2012, 1176 p. (ISBN 9780444594488).
  • (en) Felix M. Gradstein, James G. Ogg et Alan G. Smith, A Geologic Time Scale 2004, Cambridge University Press,‎ 2005, 610 p. (ISBN 0-521-78142-6).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]