Paibien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Paibien est, dans l'échelle des temps géologiques de la Commission internationale de stratigraphie, le huitième étage géologique du Cambrien, dans l'ère paléozoïque. Cette subdivision est la plus ancienne de la quatrième et dernière époque du Cambrien, le Furongien, et s'étend de 497 à 494 millions d'années environ. Elle est précédée par le Guzhangien et suivie par le Jiangshanien[1],[2].

Stratigraphie[modifier | modifier le code]

Système Série Étage Âge (Ma)
Ordovicien Inférieur Trémadocien plus récent
Cambrien Furongien Étage 10 ≃489.5 - 485.4
Jiangshanien ≃494 - ≃489.5
Paibien ≃497 - ≃494
Série 3 Guzhangien ≃500.5 - ≃497
Drumien ≃504.5 - ≃500.5
Étage 5 ≃509 - ≃504.5
Série 2 Étage 4 ≃514 - ≃509
Étage 3 ≃521 - ≃514
Terreneuvien Étage 2 ≃529 - ≃521
Fortunien 541.0 - ≃529
Édiacarien plus ancien
Subdivisions du Cambrien d'après l'ICS (2012)

La base du Paibien, et de la série du Furongien, correspond au niveau de première apparition de l'espèce de trilobite Glyptagnostus reticulatus. Le point stratotypique mondial (PSM), stratotype de limite entre le Paibien et l'étage inférieur, le Guzhangien, se situe dans la coupe de Paibi, 369 m au-dessus de la base de la Formation de Huaqiao, dans les montagnes Wuling. La coupe de Paibi, présentant des affleurements du Cambrien moyen à l'Ordovicien inférieur, est localisée à 1,7 km à l'ouest du village éponyme, dans le xian de Huayuan, dans le nord-ouest de la province chinoise du Hunan (28° 23.37′ N 109° 31.54′ E / 28.3895, 109.52567)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [PDF] « International chronostratigraphic chart (2012) », sur http://www.stratigraphy.org/.
  2. (en) F.M. Gradstein, J.G Ogg, M. Schmitz et G. Ogg, The Geologic Time Scale 2012, Elsevier,‎ 2012, 1176 p. (ISBN 9780444594488).
  3. (en) S. Peng, L.E. Babcock, R. Robison, H. Lin, M.N. Rees et M.R. Saltzman, « Global Standard Stratotype-section and Point (GSSP) of the Furongian Series and Paibian Stage (Cambrian) », Lethaia, vol. 37,‎ 2004, p. 365-379 (DOI 10.1080/00241160410002081, lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]