Guy Legay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guy Legay est un chef cuisinier français né à Pontgibaud dans le Puy-de-Dôme en 1940[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Guy Legay entre en apprentissage en 1956 à La Belle meunière à Royat chez Lucien Bon[2]. Le CAP obtenu, il travaille au Casino de Charbonniéres, Maxim's, le Bristol[3]. De 1966 à 1980 il dirige les cuisines du restaurant Ledoyen à Paris. De 1980 à 2000 il est directeur des cuisines de l'hôtel Ritz à Paris[4].

Durant sa carrière il a apporté ses conseils à un grand nombre de ses élèves pour remporter les plus grands concours de cuisine nationaux ou internationaux.[réf. nécessaire]

Le guide Michelin lui attribue de 1966 à 2000 deux étoiles. En 2000 il crée la société Legay cuisine conseil international[5].

Meilleur Ouvrier de France en 1972[6], il a formé de nombreux chefs plus de 100 qui pour la plupart sont devenus des cuisiniers étoilés ou Meilleur ouvrier de France[7],[5], comme Michel Roth[8].

Il a reçu le premier trophée de la transmission créé par la revue le Chef[réf. nécessaire]

A fait de nombreux galas tant en France qu'à l'Étranger et sur les plus grands paquebots pour la mise en valeur de la cuisine française.[réf. nécessaire]

Conseiller pour le film Les Saveurs du palais[9].

Consultant pour l'émission top chef depuis le début.[réf. nécessaire]journal l'hôtellerie du 05/01/2013

Président de centre pour le concours du MOF, jury dans les grands concours nationaux et internationaux.[réf. nécessaire]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix Prosper Montagné 1966 ; Prix pierre Taittinger 1968 ; Prix Trophée National de cuisine 1970 ; Meilleur ouvrier de France en 1972 ; premier lauréat des Ailes de la gastronomie en 1990 ; Médaille de vermeil de la ville de Paris[10]
  • Commandeur de l'Ordre national du Mérite, 2005[11]
  • Officier de la Légion d'Honneur[12]
  • Commandeur du Mérite agricole[13]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Nouvel Art culinaire français, collectif, préfacé par Paul Bocuse[14]

Notes et références[modifier | modifier le code]