Giovanni Battista Sammartini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giovanni Battista Sammartini

Description de l'image  Giovanni Battista Sammartini.gif.
Naissance v. 1700
Milan, Flag of Milan.svg Duché de Milan
Décès 15 janvier 1775
Milan, Flag of Milan.svg Duché de Milan
Activité principale Compositeur, organiste, maître de chapelle
Élèves Christoph Willibald Gluck
Famille Giuseppe Sammartini frère

Giovanni Battista Sammartini (né vers 1700 à Milan et mort dans la même ville le 15 janvier 1775) est un compositeur italien de la période baroque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giovanni Battista Sammartini fut l'un des musiciens les plus célèbres de son époque, animateur de la vie musicale de Milan : organiste, maître de chapelle, directeur d’académie. Parmi ses élèves, le compositeur autrichien Christoph Willibald Gluck.

Compositeur prolifique, il écrivit des concertos, des sonates, des trios, quatuors et quintettes, ainsi que de la musique d’église et de la musique de scène.

Il a été l'un des créateurs de la symphonie classique. Nous connaissons aujourd’hui plusieurs dizaines de symphonies qui portent son nom, mais beaucoup de ses œuvres ont disparu. Il est possible que des symphonies attribuées à Haydn soient en réalité de Sammartini.

Son frère Giuseppe était hautboïste et compositeur.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Pour identifier les œuvres de Sammartini on utilise le numéro d’opus ou le numéro du catalogue thématique JC (établi par Jenkins et Churgin).

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Memet, drame en trois actes

Sonates[modifier | modifier le code]

  • pour clavecin
  • pour orgue
  • pour violoncelle
  • pour violon
  • pour flûte
  • Sonates en trio (par exemple pour flûte, violon et basse continue)

Concertos[modifier | modifier le code]

  • pour violoncelle et flûte piccolo
  • pour violon
  • pour flûte à becs
  • pour orgue (ex: opus 9. London, 1754)

Symphonies[modifier | modifier le code]

  • environ soixante-dix

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]